samedi 3 janvier 2009

AZNAR-DATI-ZOHRA : ET SI C'ETAIT VRAI ?

Supputation, maldonne, désinformation, calomnie…non, rien de tout ça. Il est né le divin enfant, ou plutôt la divine fille. C’est fait. Zohra est née dans un hôpital de l’ouest parisien, hier. La maman et le bébé se porte bien. La nouvelle a circulé comme une traînée de poudre. A 43 ans, Rachida Dati, la Garde des Sceaux, ministre de la Justice, a accouché de son premier enfant. En attendant le remaniement ministériel qui interviendra probablement à la fin du mois en cours, elle aurait décidé de faire un break de …10 jours, avant de retrouver la Place Vendôme. La question existentielle qui se pose aujourd’hui, c’est de savoir qui est le père du bébé. Va-t-elle nous faire du Goldman avec "elle a fait un bébé toute seule" ?


Sous la plume acerbe et non complaisante de Xavier Monnier et Nicolas Beau de Bakchich.info, le doute n’est plus permis. Après une liste non exhaustive de potentiels pères, de Basile Boli, l’ex footballeur de l’OM et des Bleus, Bernard Laporte le secrétaire d’Etat au sport, et tant d’autres encore dont je fais ici, volontairement, l’économie, le père serait donc, l’ancien chef du Gouvernement espagnol, Jose Maria Aznar. Confirmation même d’une source élyséenne et des services secrets marocains, surtout, qui voyaient, semble-t-il, d’un mauvais œil, la trahison de « leur » fille, au travers cette union…extraconjugale, avec l’ennemi espagnol, Aznar, suite à son bellicisme à l’îlot de Persil et/ou Leila, bout de terre que revendique à cor et à cri le Maroc.

Pour autant, malgré ce bonheur familial, l’année ne commence pas vraisemblablement, pour la Garde des Sceaux, sous de bons auspices. La faute à la perpétuelle grogne des magistrats, alors qu’elle est en fait, l’exécutante d’une politique qu’elle n’a pas inspiré. C’est aussi vrai qu’elle a pris certaines aises, convaincue de faire la meilleure des choses, en souhaitant par exemple, l’emprisonnement des « majeurs » de 12 ans, au temps pour moi, des Zohra de 12 ans, à savoir, des enfants. Désaveu de la classe politique de droite, même de son chef hiérarchique, François Fillon, le premier-Ministre. Et pourquoi pas un Tribunal pour nourrissons pendant qu’on n’y est ? Même Zohra n’y réchappera pas…

Il y a quelques semaines, nous publions ici même, les soubresauts d’une fin de règne de Rachida Dati. Apparemment, elle hériterait malgré la tourmente, d’un autre maroquin. Mais, pire encore, les accusations de voleuse de mari vont certainement remplacer les cris d’orfraie qu’on entend sur son bling bling immodéré dont l’Elysée même désavoue, malgré son train de vie et cette dolce vita sans vergogne. Un vrai paradoxe en effet. Hector Berlioz disait : « La chance d'avoir du talent ne suffit pas ; il faut encore le talent d'avoir de la chance. »

Selon toujours l’excellent Bakchich.info, la madone ne dirait pas forcément non à un point de chute dans le privé, du côté de Total. Toujours est-il que, ce fort symbole de l’immigration et de l’intégration des minorités visibles dans la sphère politique, a un certain avantage sur ses collègues, celui d’avoir réussi à devenir, Maire du très chic 7e arrondissement de Paris. 2008 a été rock’n’roll pour Rachida, 2009 risque d’être aussi dans la même veine pour Dati.

Aucun commentaire: