mardi 20 janvier 2009

DITES AU REVOIR A GEORGE WALKER BUSH !

Le président le plus mal élu de la planète, le plus nul surtout, George Walker Bush, quitte définitivement ce soir, la Maison Blanche. Alors, vous pouvez lui dire bye bye, en jouant simplement à un jeu ludique. C'est simple, agréable. C'est une espèce d'exutoire-défouloir, pour exécrer celui que vous, nous, et les autres, avons tant aimé. C’est une boutade bien sûr!


Bush s'en va donc de la Maison Blanche ... Dites-lui adieu en lançant des bottes, très inspiré du lancer de chaussures du journaliste irakien, Muntadar al-Zeidi, qui demande l’asile à la Suisse. Vous pouvez aussi faire des jets d’œufs, pas toujours pourris, des marguerites aussi, fleurs purulentes s’il en est, ou des bonbons, très conseiller, pour renforcer sa carie dentaire. Heu, je ne sais pas s’il a vraiment un problème de dents.

Il s'agit d'un jeu où il faut scorer au maximum. Ainsi, le score cumulatif, vous permet, selon un temps imparti, de gagner ou de perdre la partie.

Instructions:

La promptitude est de mise.

1. Choisissez les articles susmentionnés (bottes, œufs… etc.) que vous souhaitez jeter sur le désormais ex président américain, George Walker Bush, avant qu'il ne s'éloigne définitivement de la Maison Blanche. Faites vite, c’est un ordre!

2. Pour chaque élément jeté qui atteint sa cible, vous marquerez des points. Et, plus tard, à la fin du temps de jeu, vous pourrez voir les totaux de votre score.

3. Cerise sur le gâteau, vous avez aussi la possibilité de comparez votre résultat, avec celui des autres joueurs. Ainsi, vous saurez lesquels éléments ont été plus usités par exemple, en comparaison des autres joueurs.

Système de contrôle:

feu: gauche de la souris

A vous la « busherie » et feu à volonté !



Goodbye Mr. Bush
Bush goes away from the White House... Tell him goodbye YOUR WAY (throwing boots, eggs, daisies or candies) This is a multi-highscore and cumulative-score game!

1 commentaire:

SANSVOIX a dit…

LE BUSHISME HILARANT !

Avec ceci, voilà un ancien Président des Etats-Unis d'Amérique, en passe de se faire parler de lui, par ses déclarations prêtant à sourire et à rire, pour longtemps encore, voire jusqu'à la postérité, avec risque d’oublier les « busheries » d’Irak et, surtout, des milliers de ses concitoyens américains morts et/ou revenus éclopés et invalides chez eux !
Bonnes lecture et détente !

ASV

LE BUSHISME HILARANT !

1/ "Il y a trop de bons médecins qui ne peuvent plus exercer. Trop de gynécologues obstétriciens qui ne peuvent plus pratiquer leur amour des femmes dans tout le pays".

2 / "Ils m'ont mal sous-estimé".

3 / "Il existe un vieux dicton dans le Tennessee…- Je sais que c'est au Texas, probablement dans le Tennessee…- qui dit "trompe-moi une fois, honte à… honte à toi. trompe-moi… et on ne pourra plus jamais te tromper toi".


4 / "Je suis honoré de serrer la main d'un courageux citoyen irakien qui a eu la main coupée par Saddam Hussein".

5 / "Je vous invite à faire un commentaire à la télévision, si vous en avez envie".

6 / "Si vous avez quelqu'un qui est exposé au danger, vous voulez que le Président soit… qu'il donne des conseils, pas qu'il en reçoive de la part des militaires, et vous n'avez pas envie qu'il prenne ses décisions d'après le dernier sondage ou le dernier groupe de discussion".

7 Nos ennemis sont pleins de ressources et capables d'innovation, et nous le sommes aussi. Ils ne cessent jamais de réfléchir à de nouveaux moyens de nuire à notre pays, de blesser notre peuple, et nous non plus".

8 / "Je peux faire pression quand il faut faire pression. Je peux tendre la main quand il devient urgent de… tendre la main".

9 / "Et donc, général, je veux vous remercier de ce que vous avez fait. Et j'apprécie que vous ayez réellement arraché la défaite des griffes de ceux qui essaient de nous battre en Irak".

10 / "C'est au sein des familles que notre nation trouve l'espoir, c'est là que les ailes prennent le rêve".

11 / "J'ai entendu dire que sur Internet couraient des rumeurs indiquant que nous allions avoir une conscription".

12 / "Je sais que l'être humain et le poison peuvent coexister pacifiquement".