mardi 20 janvier 2009

ETONNANT: Deux fois des jumelles de couleur différente dans la même famille !


Il est des choses, des histoires qu’on a parfois du mal à raconter. Tellement, c’est étonnant, hallucinant, époustouflant et mirifique. L’histoire du fameux destin du couple britannique composé de Dean, un noir, et de Alison, une blanche, qui, une première fois, a eu des jumelles dont l’une était noire et l’autre blanche, avait révélé, après un test ADN, que les fillettes étaient bel et bien les leurs. Ceci s’expliqua par le fait de l’atavisme. Nous étions en 2001. Ce cas n’est pas isolé. Un phénomène similaire a eu lieu en Allemagne l’année dernière. Tiens, nous sommes en janvier 2009. Meilleurs vœux à tous ! Nous disions donc que, le couple d’Allemagne, lui aussi mixte, a vu arriver dans son foyer, des jumelles de couleurs différentes : une noire et une blanche. Le père, allemand blanc, et la mère, noire, originaire du Ghana, pays d’Afrique de l’Ouest. Mais là, le couple Dean et Alison, a récidivé, avec de nouvelles jumelles, de différentes couleurs.



Lors de l’arrivée de la première série de jumelles, les époux ont été surpris de voir que leur fille blanche, Lauren, avait eu les mêmes caractéristiques physiques que sa mère Alison. Avec des yeux bleus et des cheveux roux, elle était son portrait craché. Or, Hayleigh, leur fille noire quant à elle, ressemblait plus à son géniteur, avec une peau noire et des cheveux crépus comme Dean.

L’année dernière, Alison, 27 ans, ne se doutait pas une seule seconde que le destin allait encore lui offrir un cadeau surprenant. Un fardeau ? Non, la venue d’un enfant étant toujours quelque chose de bien, lors de son échographie, elle fut choquée, dit-elle. Pourquoi ? Parce qu’on lui annonça qu’elle attendait deux enfants et non un. Elle ne s’imaginait toujours pas de la surprise qui allait se produire quand elle allait voir ses bébés, si sa grossesse qui se compliquait, arrivait à terme.

La jeune maman, Alison, attendait avec appréhension le jour j. Les inquiétudes familiales se résumaient à leur situation financière qui n’était pas au mieux. Dean son mari, lui, se disait qu’il y aura probablement un signe divin qui allait venir à leur secours. Alors, au mois de novembre, après ses 37 semaines de grossesse, la maman fut admise à l’hôpital Frimley Park, à Surrey, qui fait partir du Grand Londres, situé au sud-est de la capitale britannique.

Le 13 novembre, elle allait mettre au monde ses jumelles par césarienne. On sépara les bébés car, elles avaient un problème de respiration et on les dirigea vers des unités différentes, pendant 5 jours durant, sans que leurs parents n’aient la possibilité de les voir. Les bébés vivaient dans des couveuses, où, elles bénéficiaient de soins intensifs. Impatients, entourés de leurs premières jumelles, Lauren et Hayleigh, visiblement ravies de la venue de leurs deux petites sœurs, Alison et Dean, voulaient serrer dans leurs bras, les deux petites nouvelles…

Remises enfin de leur turbulente naissance, la petite Miya et sa sœur, Leah, allaient enfin retrouver leur famille. Lorsque le personnel de l’hôpital apporta les bébés, la différence de la couleur de leur peau ne se traduit pas cette fois-ci, comme un choc ou une inquiétude pour les parents. Dans le journal local, ils indiquèrent simplement qu’ils ne sont pas des bêtes de foire, mais que, c’est parfois une surprise pour les autres parents d’élèves, lorsque Alison ou Dean se présentent comme étant le père ou la mère des fillettes en précisant que ce sont des jumelles. Même pour les fillettes d’ailleurs qui, pour leurs petits camarades de classe, ne sont pas sœurs, vu la couleur de leur peau.

Dean a dit que les probabilités pour qu’un évènement similaire de reproduise était de 1 million contre 1. La chose la plus importante pour les filles, c’est justement de savoir les qui sont leurs parents. Peu importe donc, la couleur de la peau. En Angleterre plus qu’ailleurs, ces phénomènes s’explique semble-t-il, parce que, selon une étude, plus de 50% de la population britannique, a eu au moins un lointain parent noir.

Ainsi, depuis, on a répertorié en Angleterre, plus de cinq couples mixtes, qui ont eu des jumeaux de différentes couleurs. Mais, le cas d’Alison et de Dean, entrera dans les annales. Etonnant, non ?

3 commentaires:

Daniella a dit…

Il faut savoir qu'aux Antilles, c'est monnaie courante!
Tous ces métissages existent.
Comme c'est drôle que les médias en fassent un pataquès!
L'ignorance passera un jour où l'autre...
Tous mes voeux de bonheur et de santé à toi, AJM!

AJM a dit…

@Daniella,

Mes voeux les meilleurs !

SANSVOIX a dit…

Allez nous parler des races maintenant !

ASV