mercredi 14 janvier 2009

IL FAUT BOYCOTTER ISRAËL !


Cet article reprend simplement les assertions de Naomi Klein, qui appelle à un boycott total d’Israël pour enfin l’amener à la raison. L’auteure à succès, avec notamment le best seller « no logo-La dictature des marques », traduit dans plus de 28 langues, avec à la clé, plus d’un million d’exemplaires vendus, est aussi, une journaliste respectée, plusieurs fois primée, chroniqueuse internationale et activiste canadienne. Elle n’est pas une inconnue sur la planète alter mondialiste. Eprise de liberté et de justice, elle avait co-signé avec Jean Bricmont et Geoffrey Geuens, en 2004, le fameux « Mourir pour McDo en Irak-Colonisation américaine, résistance irakienne ». Naomi Klein c’est des chroniques régulières et très estimées dans le Guardian, le New York Times, et The Nation entre autres. Son dernier opuscule, « The shock doctrine- The rise of disaster capitalism » est déjà aussi un best seller international. Naomi Klein c’est aussi une brillante économiste, diplômée de la prestigieuse London School of Economics and political science. D’ailleurs, ces extraits sont tirés de son pamphlet contre le massacre perpétré à Gaza, qu'elle juge sans fioriture, comme un nettoyage ethnique, un crime contre l’humanité, bref, un génocide.




Israël : Boycott, Divest, Sanction, (Israël : boycott, cessions d’actifs et sanctions), Tel est le titre du pavé dans la mare que vient de lancer Naomi Klein, exacerbée par le comportement de l’Etat hébreu, qu’elle considère comme un pays d’Apartheid. Elle préconise donc de procéder comme avec l’Afrique du Sud pendant la période de triste mémoire de l’apartheid. Elle commence son article par, je cite : « Il est temps. Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. La meilleure stratégie pour mettre fin à l'occupation de plus en plus sanglante d’Israël, c’est qu’il devienne la cible d’un mouvement global, mêlant boycott, cessions d’actifs et sanctions, similaire à celui qui a mis fin à l'apartheid en Afrique du Sud. »Elle détaille en 4 points essentiels, ce qu’il faut faire.

Elle indique que, depuis bientôt 4 ans, des groupes de palestiniens ont rencontré les fameux membres de la communauté internationale, pour exiger des sanctions contre Israël sans succès. Or, selon Naomi Klein, c’est la seule façon de faire plier l’Etat hébreu, et lui signifier qu’il n’est pas au dessus des lois. C’est ainsi qu’elle souhaite encourager toutes les luttes de la campagne de boycott, de désinvestissement et de sanctions, initiée par le BDS. Elle considère que, des mesures restrictives, surtout économiques, sont plus importantes que des négociations pour un cessez-le-feu hypothétique. Elle rappelle d’ailleurs que, des artistes de renom, des universitaires et des personnalités israéliennes, ont écrit aux ambassadeurs étrangers en poste en Israël, ce qui met en évidence les mensonges de la presse française qui estime que toute la population israélienne approuve cette offensive sur Gaza. Voici en quatre points, ce qu’elle préconise :

1. Mettre en place, des mesures punitives contre Israël, car, les échecs pour les convaincre avec un "engagement constructif" ont constamment accouché d’une souris. Depuis 2006, Israël n'a cessé son escalade de la criminalité: expansion des colonies, le lancement d'une scandaleuse guerre contre le Liban, punition collective de Gaza par un blocus brutal et abscons. Les armes et les 3 milliards de dollars d'aide annuelle que les Etats-Unis envoie à Israël doivent être stoppés. Plus Israël est violent et viole le droit international, plus il connaît une amélioration spectaculaire de ses relations diplomatiques, culturelles et les relations commerciales avec une variété d'autres alliés. Par exemple, en 2007, Israël est devenu le premier pays non latino-américain, à signer un accord de libre-échange avec le Mercosur. Au cours des neuf premiers mois de 2008, les exportations israéliennes vers le Canada ont augmenté 45 pour cent. Un nouvel accord commercial avec l'Union européenne a appelé à doubler les exportations des produits alimentaires de l’Etat hébreu. Et le 8 Décembre, les ministres européens ont "modernisé" l’accord d'association avec l’UE (Union européenne). Dans la foulée, les dirigeants israéliens ont commencé leur dernière guerre à Gaza.

2. Israël n'est pas l'Afrique du Sud, c’est sûr. En revanche, lorsque tout est épuisé : manifestations, pétitions, pourparlers, lobbying etc., que faut-il faire d’autre ? La pertinence du modèle sud-africain prouve que ce régime raciste, n’a cédé que sous la pression économique. Il y va de même pour Israël. Il y a d’étranges similitudes dans les territoires occupés palestiniens que lors de la période d’apartheid en Afrique du sud. Ce sont pratiquement les mêmes échos, affligeants et tristes, les mêmes images qui nous parviennent. Contrôle d’identité, Pass pour pouvoir voyager, bulldozer détruisant des maisons, déplacements forcés des populations, agressions des autochtones par des colons. Ronnie Kasrils, un homme politique sud-africain, a déclaré que l'architecture de la ségrégation qu'il vit en Cisjordanie et à Gaza, était "infiniment pire que l'apartheid." Nous étions en 2007, lorsque Israël, commença sa guerre totale contre la prison à ciel ouvert qui est la bande de Gaza.

3. Pourquoi singulariser Israël où les États-Unis, la Grande-Bretagne et d'autres pays occidentaux qui font la même chose en Irak et en Afghanistan? Le Boycott ne saurait être donc, un dogme, mais plus, une tactique. La raison pour laquelle les stratégies du BDS devraient être appliqués contre Israël sont pratiques: Israël est un petit pays (taille), qui est entièrement dépendant du commerce et par conséquent, c’est justement dans ce sens qu’il faudrait travailler.

4. Le boycott ne rompt pas la communication. Nous avons davantage, besoin de dialogue, pas moins en tout cas. Sur ce point, je vous répondrai par une histoire personnelle. Pendant huit ans, mes livres ont été publiés en Israël par un commercial de la maison Babel. Mais lorsque j'ai publié The Shock Doctrine, je tenais à respecter le boycott. Sur les conseils des militants du BDS, dont le merveilleux écrivain John Berger, j'ai contacté un petit éditeur appelé Andalus. Andalus est un activiste de la presse, très impliqué dans le mouvement anti-occupation israélien. C’est la seule édition consacrée exclusivement à la traduction de l'arabe, écrit en hébreu. Nous avons élaboré un contrat qui garantit que tous les bénéfices qui tirerait Andalus, iraient à son travail, et aucun pour moi. En d'autres termes, je boycotte l'économie israélienne, mais pas les Israéliens.

En conclusion, Naomi Klein, demande à toutes les multinationales, de boycotter le régime israélien, et non les israélien, ce qui amènerait vraisemblablement à une prise de conscience de leur part. Elle pousse sa réflexion sur tous les secteurs d’activités, technologique, agricole, communication, comme commerciale, en demandant une mobilisation mondiale. A-t-elle raison ?


15 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut AJM.

Cette fille n'est pas juive ? Pace que personne ne la traite d'antisémite. Elle dit la vérité. J'espère qu'elle sera écoutée.

Samuel

AJM a dit…

@Samuel,

Bonjour.

Je ne sais pas si elle est juive.

gotaya hakim a dit…

En tout cas chapeau pour son courage parce que les sionistes ont tellement bien joué les victimes que c'est devenu délicat de leur faire tout reproche. Mais je crois que cette fois israél a vraiment montré son vrai visage et que se taire sue ses crimes est un crime en soi. merci Naomi Klein.

Greg a dit…

Merci pour la Palestine madame.

KING a dit…

Yo Négro !

Cette fois-ci, comme je suis demandé, selon tes dires,je vais vraiment reprendre du service.

Je suis surpris que mon site, après un si long arrêt, ait toujours des visites.

Aujourd'hui ou demain, je refait le design, puis, je rapplique.

A propos de cette Klein, elle bien juive. C'st pour celà que "votre" chantage magique ne prend pas.

Bye !

Anonyme a dit…

AJM,

Nous attendons que tu ouvres les anbonnements.

Que vive Naomi Klein.

Ahmed a dit…

Fantastique dame.

Sans commentaire !

emachedé a dit…

Si vous pouviez nous faire un chtit laïus sur la mise à l'écarte "accidentelle" d'Ariel Sharon.
Celui-là même qui vers la fin de son mandat était devenu un ardent opposant aux colonies.
Et hop,malaise et coma...

Aussi un article sur l'attentat de Rabin. D'après des sources sérieuses, il n'est pas mort sur l'estrade mais il a été tué dans la voiture qui a mis plusieurs dizaines de minutes à se rendre à l'hopital pourtant tout proche.
L'apparent attentat devant le public n'était qu'un exercice prévu mais qui s'est transformé au final en meurtre par des barbouzes du MOSSAD.

On a l'impression que les Israëliens qui souhaitent la paix ou un répit à la guerre, en opposition aux fanatiques religieux hébreux et colons pour la plupart, se font élminer par tous les moyens de la scène médiatique israélienne.

Ne reste que les pires: Netyanou ou Elmud Olmert

Anonyme a dit…

Bonjour,

Bravo Naomi, je suis tout à fait d'accord avec les 4 points qu'il faut suivre.

Certains ont vraiement la mémoire courte!!!
Comment au 21ème siècle un état peut pérpetrer un génocide et une purification éthnique sachant ce que son peuple à vécu durant la seconde guerre mondiale.

"Devoir de mémoire" ???
Avec cette guerre les mots ont perdus leur sens. Dommage.

Adam

Georges Marchais 4ever a dit…

Comment on fait pour boycotter les palestiniens ?

Henri Alberti a dit…

A George :
Mais tu es un anti-palestinienémite !?

Anonyme a dit…

Mais non HENRI , Georges n'est qu'un pauvre connard qui passe de temps à autre !

Anonyme a dit…

ou etais madame klein (petit k) quand plus de 8 000 roquettes se seont abbatus sur Israel??

8 000 roquettes sont tirés pour faire au minimum 8 000 morts

et ce pendant 8 ans !!!

quel pays au monde resterait les bras croisés comme Israel l'a fait???

ils sont ou ces pro islamistes quand leurs propres fréres se faisaient exploser en irak et de surcroit dans des mosquées!!???

a croire vraiment que le ridicule ne tue pas.!

Anonyme a dit…

Bonjour a tous
je lis vos commentaires avec grand interet mais je les trouve simplistes. que feriez vous si lille etait bombarde depuis 8 ans?
je vous trouve donneur de lecons depuis votre salon au chaud. le hamas ne veut que la guerre. leur premiere reaction d il y a deux jours a ete de dire qu ils reprendraient les armes . meme idee soutenue par l Iran. en soutenant le hamas , vous soutenez l Iran. pays sans droits de l homme. dommage que votre vision du monde soit erronee car le hamas et
l iran ne veulent que guerres et destruction du monde occidental.

Anonyme a dit…

merci de l info des 8000. 8 ans que les enfants israeliens de sderot de dorment plus , 8 ans qu ils peuvent mourir en jouant dehors . mais ca madame klein s en moque. la democratie ne se dicute pas ds les salons. demander aux 200 000 algeriens tues par des algeriens . faut il boycotter l algerie ? ou est son article . je le cherche ...