mercredi 21 janvier 2009

LES 22 JOURS QUI ONT TUE ISRAËL !

Israël semble avoir sonné le glas de son existence, en matière d’image, d’honneur et de bon sens. Son Gouvernement a réussi à donner au Hamas, un emblème dont la tendresse devient un paradigme. C’est dire. Ceci, tellement, l’Etat hébreu fait l’unanimité contre lui. Habituellement zélé et impuni dans sa sempiternelle manière de traiter les Palestiniens, entre humiliations, arrestations, assassinats ciblés et toutes les batteries de mesures avilissantes sur ses voisins, l’heure n’est plus à la joie. Après le président de l’assemblée générale des Nations Unies, Miguel d’Escoto Brockman, du Nicaragua, c’est au tour du secrétaire général de l’Institution onusienne, qui demande des comptes, à ceux qui ont bombardé les écoles de l’ONU.


Le piétinement des conventions internationales relatives aux droits de l’Homme et au droit international humanitaire, ont été si flagrant que même les supporters de l’Etat hébreu en sont retournés. C’est ainsi que, dans ce contexte assez particulier, les organisations Amnesty International France, la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine, la Fédération internationale des Ligues des droits de l’Homme et son affiliée française, la Ligue des Droits de l’Homme, appellent la France à demander la mise en place d’une commission internationale d’enquête indépendante sur les graves violations de ces droits. C’est une grande première aussi.

Israël peut-il vraiment encore se cacher ? Les Européens et les Etats-Unis peuvent-ils encore fermer les yeux, devant leur culpabilité relative à l’holocauste, arme de persuasion utilisée par les autorités israéliennes pour lancer des accusations sans tête ni queue ? C’est ainsi qu’on a vu, les professionnels de l’indignation sélective, porter leurs grands sabots pour nous expliquer qu’un tel, n’a pas eu raison d’être dans une manifestation, parce que dans celle-ci, il y avait des slogans antisémites. D’autres, jouant les aveugles, sont même allés jusqu’à dire que ces manifestations n’étaient organisés que pour montrer l’hostilité que certains ont contre les juifs. D’autres, faisant preuve d’un cynisme abyssal, se sont focalisés sur le fait que, s’il y a eu autant de morts côté palestinien, c’était simplement de la faute du Hamas qui utilise sa population comme bouclier humain, ignorant évidemment et volontairement tout.

Quid, du bombardement sans vergogne des ambulances. Quid, du nettoyage ethnique perpétré dans le petit village martyr de Khuza’a, nouveau Oradour-sur-Glane, révélé par The Guardian, le journal britannique. Quid, de l’assassinat de cette femme de 50 ans, tuée à bout portant, alors qu’elle tenait en main un drapeau blanc. Quid, du bombardement des écoles de l’ONU après le regroupement d’une centaine de personnes. Quid, de l’utilisation du phosphore blanc contre une population civile, dont personne ne mesure les conséquences à venir. Quid, des épidémies à grande échelle annoncées à Gaza pour bientôt. Ah, finalement, c’est de la faute des autres, qui attaquent toujours les premiers. Nous, ce ne sont que des représailles.

Il est même étonnant de voir l’accueil réservé à Ehud Olmert, le futur ex premier-ministre israélien à Charm-el-Cheick, en Egypte. Images choquantes évidemment. Ici, on le voit faire l’accolade à Nicolas Sarkozy, le président français, là, la bise à Angela Merkel, la chancelière allemande, ici encore, échangeant un large sourire avec Zapatero, le premier-ministre espagnol, dans une indécente complicité. Et dire que l’homme, fier de ses actions, se gargarise même d’avoir atteint ses objectifs. On croit rêver. Avec autant de sang sur les mains ? Passons.

Je comprends désormais certains qui s’interrogent sur l'assassinat de l’ex faucon devenu pacifiste, Yitzhak Rabin en 1995, qui s’engageait dans le chemin de la paix. Je comprends aussi ceux qui, actuellement, se dirigent aussi dans un questionnement relatif à la mort clinique de Ariel Sharon, devenu un légume du jour au lendemain, après avoir ordonné la fin de l’occupation sauvage de Gaza par les colons israéliens. Je comprends enfin, aussi, ceux qui disent que les autorités israéliennes, ne veulent vraiment pas faire la paix car, le plus fort doit tendre la main, et non l’inverse.

Heureusement que ce point de vue est partagé par des voix autorisées comme Rony Brauman, Eric Hazan, Michael Warschawski, ou encore Pierre Stambul pour ne citer que ceux-là, qui demandent que soient jugés, Tzipi Livni, Ehud Olmert et Ehoud Barak. 22 jours pour rien. Inutiles. Laids. Sanglants. Ignobles.Résultat des courses: le renforcement du Hamas, à qui Mahmoud Abbas demande de constituer un gouvernement d'union nationale. Cherchez l'erreur !

Plus jamais ça !

1 commentaire:

Anonyme a dit…

La vérité = nazisme < sionisme

Ce qu'il reste géographiquement de la Palestine depuis 1948 :

Lien : http://conspiration.ca/guerre/war_reality_palestine.ppt

Ce que les Israéliens ne veulent pas que le monde entier sache :

Lien 2 : http://conspiration.ca/guerre/pressfilm_ahmed_mgara_jenine_naplouse.pps (attention : photos atroces peuvent choquer !!!)

Le massacre de Jenine et Naplouse (documentaire en français interdit par Israël)

Vidéo : http://video.google.com/videoplay?docid=544783620049774130

Faites circuler ces informations le plus largement possible. Il faut que le monde entier sache !!