vendredi 17 avril 2009

La lénification des médias français: le cas Barack Obama.

Mais pourquoi les médias français ont-ils toujours tendance à édulcorer l’information ? Comment se fait-il que, d’un média à l’autre, les différences soient tellement visibles que, tous ces monuments de l’information finiront par se saborder tout seul. C’est ainsi que je me suis attelé depuis hier, à scruter, comparer et observer la presse anglo-saxonne, germanophone, espagnole et lusophone. La presse écrite se porte mal en France ? Eh bien, il n’y a pas de surprise.


En analysant donc l’information relative à la première manifestation anti-Obama organisée par des républicains survoltés concernant la politique économique (fiscale et de relance) du président démocrate, rien par-ci par-là dans nos chers médias. Sinon, la mise en exergue de la date butoir du 15 avril pour tous les contribuables américains de déposer leur déclaration d’impôt. Quand on sait qu’il y a au moins 95% d’américains qui ont vu leurs impôts baisser, il y a de quoi s’interroger sur le bien fondé de cette manifestation. Elle a eu lieu dans environ 200 villes américaines, avec des défilés, des chants, des barbecues, des menaces, des «tea parties », des accusations mensongères et bancales et de la folie.

Elle n’a pas heureusement dégénéré mais, il fallait à mon avis, s’intéresser de plus près à ce qui s’est dit lors des manifestations à travers le pays, ce que véhiculaient les slogans nauséabonds qu’on a vu farcir ici et là, outrageusement brandis, même par des bébés. Si, si. En s’inspirant de la révolte contre les taxes coloniales de 1773 de l’Empire britannique nommée « Boston Tea Party », avec femmes et enfants, dans un folklore insipide, de New-York à Boston, en passant par Washington ou à Chicago, les associations extrémistes proches des républicains comme Freedom Works, ou encore le groupe conservateur Institute of Freedom ont réussi à mobiliser par ville, pas plus de 2000 manifestants, d’autant plus que la côte de popularité du nouveau président reste à 68% d’opinions favorables.

France 2 choisit de mettre en tête de gondole de son article, deux joyeux manifestants inoffensifs, aux abords de la Maison Blanche. Le Figaro diffuse une vidéo et met en UNE, une photo où un manifestant brandi « courageusement » une pancarte qui accuse Obama d’être « socialiste », mettant en médaillon en revanche, un homme faisant un vilain parallèle entre le président américain et le führer hitler (minuscule volontaire). 20 minutes illustre son article avec un sachet de thé. Dans le même registre, Le Monde fait dans la même débilité. Je n'ose même pas parler des autres. C’est vrai que « BO » Obama, le chien du président, a fait la UNE des médias en éclipsant même le discours de son papa Barack. Mais, de là à laisser passer autant d’insanités fascistes, racistes, xénophobes et islamophobes, c’est limite. Les indignations à géométrie variable ne vont faire qu'enfoncer cette presse-là, incapable d'être objective.

Tenez, ne dit-on pas souvent qu’une image vaut mille mots ? Alors, je vous laisse découvrir ces dernières.




Barack Hussein Obama le nouveau visage d'Hitler

Stoppons Osama Obama alias Hussein

Les noirs contre Obama

Obama, aime les taxes qui conduisent les Etats-Unis à la faillite tout en tuant nos enfants.

Nos impôts servent à financer le Hamas qui tue des chrétiens, des juifs et des américains

Plan Obama ou esclavage blanc



Obama est un musulman caché: il aurait fait allégéance au Roi d'Arabie Saoudite

6 commentaires:

SANSVOIX a dit…

C'est bien ALLAIN JULES d'avoir montré objectivement cette haine qui rappelle celle orchestrée contre Salvador ALLENDE au Chili, en Septembre 1973 (assassiné le 11Septembre 1973.

Nous le savions déjà que la victoire écrasante d'OBAMA à l'élection présidentielle appelera d'autres tours d'élections haineuses.

Il appartient à OBAMA de s'en tenir à sa politique de relance exprimée lors de la campagne, car les banques, les assurances, malgré leur sauvetage par OBAMA et Wall Street; ils ne sont pas prêts à renoncer à l'économie financière (ils s'en fichent éperduement du jobless, chômage aux EU.

Elles seraient même déjà prêtes à rembourser tout de suite l'argent que l'Etat leur aura prêté...Ce qui reviendrait à imaginer que leurs cris selon lesquels elles se trouvaient au bord des faillites n'auront servi qu'à justifier les liceniciements massifs pour finalement compliquer la tâche à l'administration d'OBAMA qui se mettait en place.

Alors que les démocrates sont d'accord avec OBAMA pour aller plus loin dans la relance, l'entourage d'OBAMA dans lequel il y a beaucoup des gens de Wall Street auraient tendance à le conseiller d'y aller molllo !

Et pendant ce temps, les consrvateurs et les républicains rétors font feu de tout bois pour critiquer les impôts dont on sait, pourtant, comme ALAIN vient de le rappeler ont baissé pour 95 % des Américains.

Cela signifierait que les 5% des Américains, donnent de la voix pour mobiliser Républicains et conservateurs contre OBAMA.

"OBAMA = HITLER", "EMPEACH OBAMA", comme les clament et les réclament des écriteaux ?

Ces gens là, qu' ils se réclament de la Bible, ils n'ont Dieu que le dollar et leur diable honni, c'est les impôts et la sexualité des autres.

ASV

Anonyme a dit…

apparement ces manifestants ne font pas parti de ceux qui ont voté OBAMA...

strym.

Allain Jules a dit…

@SANS VOIX,

Je vais toujours dénoncé le mal.

Allain Jules a dit…

@Strym,

Sans nul doute, ils n'ont pas voté Obama ceux-là.

SANSVOIX a dit…

Sans doute strym,

Et je vais en profiter pour chroniquer !

Cher STRYM,

Moi non plus je n'ai pas voté SARKO, mais je n'irais pas dire des insanités et mensonges sur le locataire de l'Elysée, d'autant plus que j'avais, jusqu'à son irresponsable et humiliant discours de DAKAR,de la sympathie à son égard, pour avoir pris AMARA et RAMA dans son gouvernement !
Pour des raisons évidentes, pas plus ! (Tenez, un "A" de trop chez AMARA au début de son nom nous a privé le plaisir de lire ces deux noms en verlan pour désigner l'une ou l'autre,(A)"MARA" et "RAMA", ah ah, ah, ah !)

"Revenons-en à nos moutons", ce serait dommage pour notre Président que dans le futur, l'Afrique ne retienne de lui que ce discours de Dakar qui se casserait à tout moment, broyé et honni, sur le discours célébré de SEGOLENE.

A propos de SARKO, la presse internationale se serait déchaînée sur lui, l'accusant d'être "fanfaron" et qui juge d'autres Chefs d'Etat, comme pas "intelligent" en désignant ZAPATERO et "manque d'expérience" concernant OBAMA...

Ca, c'est typiquement français pour qui chaque interlocuteur passe un "grand oral" devant lui !

Pouah ! OBAMA et ZAPATERO sont censés être de gauche et de purs "anti-W.BUSH"

Et cette même presse internationale comme si elle se passait l'info, elle ajoute que notre Président aurait souffert devant l'adulation à l'adresse d'OBAMA qui l'eclipsait, pendant le G20 à Londres.

Quelles moeurs dans ces milieux censés être feutrés d'élégance et d'esprit chevaleresque et adorant le secret fût-il par hypocrisie !

En Amérique du sud, les Etats latins, unanimes, ils espèrent et attendent qu'OBAMA change le monde, du moins dans leurs relations avec leur puissant voisin du Nord.

Et OBAMA de prévenir et de leur rétorquer, "les Etats-Unis d'Amérique changent, mais ils ne doivent pas être les seuls à changer" !

"CHANGE, WE CAN" !
And Bon WEEK-END !

ASV

Anonyme a dit…

merci.
L'information a besoin de vérité !
après chacun juge des choses comme il l'entend (ou eventuellement s'en fout) mais si on censure le réel on n'informe pas.
ça et les lois type Gayssot de censures diverses et autres : on est mal barré !
ça va même jusqu'à supprimer la cigarette d'André Malraux sur le timbre qui lui avait été consacré !
(je suis encore étonné qu'on aie laissé son fichu sur la tête de Marguerite Yourcenar dans le timbre qui lui avait été dédié !)