vendredi 24 avril 2009

Nicolas Sarkozy serait le parrain de Zohra Dati malgré lui...

...Si l’on en croit les dires de Jacqueline Remy qui vient de publier un livre dans lequel elle l’affirme. Encore une révélation de dernière minute. Nicolas Sarkozy serait devenu le parrain de Zohra Dati car la ministre serait arrivée à l’Elysée avec son bébé dans les bras pour le présenter au chef de l’Etat en le priant de devenir le parrain de l’enfant. Tiens, n’est-ce pas un indication ? Considérant que Rachida est musulmane(?) agnostique, le papa serait donc catholique comme Sarkozy….hum.


Toute cette histoire vient de l’opuscule Jacqueline Remy, ancienne rédactrice en chef du service société de l’EXPRESS, publié par les Editions du Seuil et non de son imagination semble-t-il. Si toute cette sauce Rachida s’avère vraie, ça explique sans doute son sketch d’avant-hier où, lors d’un meeting de l'UMP, comme sous hallucinogène ou après avoir pris un verre de trop, elle ne fut pas capable de répondre à une seule question.

Apparemment aussi nous rapporte 20mn.ch, lorsque Carla Bruni apprend la nouvelle, elle est tellement furieuse qu’elle scelle à jamais (?) le sort de la ministre du Gouvernement Fillon qui se voit confier la 2e place pour les Européennes. Une vraie humiliation d’autant plus que Ramatoulaye Yade, secrétaire d’Etat pourtant, était proposée pour mener cette liste.

"Du rimmel et des larmes" le livre de Jacqueline Remy à peine sorti, fait déjà beaucoup parler. Ce qui est étonnant dans son récit c'est que la futur ex ministre aurait débarqué ce jour-là à l'Elysée sans prendre rendez-vous de peur qu'elle ne soit refoulée. Habitué à la voir débouler ainsi au château, le service de sécurité ne s'est douté de rien.

Si les commentaires de Jacqueline Remy sont avérées, ce sera la confirmation que finalement c'est Carla Bruni la vraie présidente, celle qui fait et défait qui elle veut. Serait-elle par ailleurs derrière la prochaine nomination à France Inter de Philippe Val ? Certainement. De mannequin en faiseuse de roitelets, son parcours tout azimut est étonnant.

Décidément, Rachida Dati est bien maligne. En assurant ainsi l'avenir de la petite Zohra et le sien, elle cimente bien sûr sa relation avec le président mais aussi, en mettant ainsi Nicolas Sarkozy sur le fait accompli, elle renforce son côté opportuniste très décrié par ailleurs. Heureusement qu'elle a un mandat à la Mairie du 7e arrondissement de Paris et un probable à Strasbourg.

Une image de plus en plus négative risque d'accompagner son parcours pourtant auréolé de succès depuis l'élection de son mentor, celui à qui elle doit tout et pour qui ne l'oublions pas, elle s'est sacrifiée sans compter, en assumant par exemple, toutes les réformes qu'elle a mené Place Vendôme.

En attendant que soient confirmées ces allégations de Jacqueline Remy, encore une fois, Rachida Dati fait la UNE des journaux...négativement. Elle serait donc devenue un handicap plus qu'un atout pour le chef de l'Etat. Une fin de parcours pathétique pour une femme qui avait jusque-là été l'image de la diversité prônée par Nicolas Sarkozy.

En revanche, n'allons pas vite en besogne. Parfois, ceux ou celles qu'on croit perdu à jamais reviennent plus fort. Est-ce le cas de Rachida Dati ? A-t-elle cette capacité à rebondir malgré tout ? Ce qui est néanmoins sûr et on peut lui faire confiance, elle est capable de s'engoufrer même dans le trou d'une aiguille pour s'en sortir. Elle l'a déjà prouvé.
Quant à Zohra Dati, cette petite ira bien loin !

2 commentaires:

Anonyme a dit…

les arrivistes sont d'une lourdeur et d'un ridicule qui ne tue pas...

"d'où je viens, qu'est ce que je risque ?" dixit rachida...

no one stays at the top forever...

strym.

emachedé a dit…

La vie de Rachida Dati est aussi pathétique qu'un épisode d'Amour Gloire et Béauté.
Mielleux et immoral à souhait