mercredi 8 avril 2009

QUAND SEGOLENE ROYAL ETERNUE, LA SARKOZYE S'ENRHUME !


C’est le branle-bas de combat du côté de chez Swann alias UMP, "l’Union des menteurs patentés". La « pintade infatuée », « l’hystérique », « l’imbécile », la « cruche » et tutti quanti, on n’a entendu que ça. C’est vrai que quand Ségolène Royal éternue, la sarkozye est prise d’une toux catarrhale et attrape à la clé, un rhume des foins ou rhinites allergiques. Les pharmacies sont encombrées, les urgences sont embouteillées, le président lui-même se défile. Ah, ira-t-il aux Antilles ? Nous sommes en avril. Le collectif LKP a déjà déclaré qu’il jouera à la politique de la chaise vide. Passons. Avez-vous déjà oublié cette déclaration irrespectueuse : « cette dame-là qui s’agite en Guadeloupe » ? Et Ségolène Royal n’aurait pas le droit, elle, de parler de « quelqu’un » ? Fichtre.



Quand on n’a aucun argument à faire valoir, on accuse habituellement l’autre de tous les mots crasses, de noms d‘oiseaux et maux du monde. Les soldats médiatiques de la sarkozye ont tous ou presque, sorti leurs petits nez rouge qui leur va à merveille avec des indignations aussi basses que leurs sales besognes : démagogie, incompétence, clientélisme disent-ils en cœur. On croit rêver de voir des clowns parler d’eux-mêmes. De voir la fille du Sénégal, Ramatoulaye Yade qui accompagnait le chef de l’Etat lors de ce sacrilège dans l’antre même de l’Université du savant Cheikh Anta Diop (restaurateur de la conscience historique africaine), incapable de dire à son mentor qu’avoir un mauvais nègre, sans vilain jeu de mots, Henri Guaino pour ne pas le nommer, pouvait être mauvais et nuisible, elle s’est tue.

Pauvre Rama Yade obligée avec un « courage abyssal »et une témérité ignoble de cautionner une dérive fasciste. C’est vrai qu’elle n’est pas en odeur de sainteté et fait des pieds et des mains pour se faire voir et entendre, multipliant des tonnes de salamalecs ridicules et ubuesques. Oui, pour reprendre Bernard-Henri Levy, ce discours était proprement raciste. Et pour reprendre Ségolène Royal, humiliant. Mais, Sarkozy quant à lui, ne saurait être raciste. Il est fan du rocker Lenny Kravitz. Passons à la sortie la plus burlesque, celle de Nadine Morano la secrétaire d'Etat à la Famille, qui a déclaré : « Mme Royal, comme par son habitude, a un objectif, celui d'exister, elle a une recette, la polémique permanente, la démagogie systématique et surtout un antisarkozysme primaire qui ne fait pas une politique (...) et on arrive à de l'antisarkozysme souvent hystérique. » Elle fait son propre portrait. On pourrait changer antisarkozysme par antiroyalisme primaire hystérico-morbide.

Les déclarations au ras des pâquerettes qui s’en sont suivies laissent perplexe. Alain Joyandet, le secrétaire d'Etat à la coopération dit: «Les déclarations de Madame Royal tenues à l'étranger sont choquantes, irresponsables et antidémocratiques. Elles sont tournées vers le passé» Amusant. Son rôle d’amuseur public de la françafrique n’est pas usurpé. Que dire du saltimbanque en chef Frédéric Lefebvre, le porte parole de l'UMP, qui, dans un humour pince-sans-rire, déclare : «De la Chine à Dakar, en passant par Washington, Mme Royal ridiculise notre pays, par son attitude et ses sorties iconoclastes». Ah bon ? Voilà un autre qui se reconnaît dans sa diatribe puérile. . Laissons les autres déclarations de l’UMP, de peur de créer une dilatation anormale du sphincter des uns et des autres provoquant une diarrhée assortie d’une crise de rire sarcastique surtout s’ils sont à leur lieu de travail.

Adroite comme un singe passant de branche en branche, aussi habile qu’une fourmi et manœuvrant avec foi et conviction, la femme doubout, Ségolène Royal, donne le tournis aux bien-pensants, réveillant leur rhumatisme. Le cerveau tourneboulé, la mémoire qui flanche, la haine enfouit qui resurgit, les vieux réflexes aussi, tels des taureaux, ils foncent tête baissées, ne sachant par quel bout commencer. Alors, l’association des petits blancs supérieurs, racistes pas seulement à leurs heures perdues, refait surface. De L’UMP en passant par le FN, certains sortent des bois. En toute simplicité, un élu UMP parisien, Alain Destrem, a déclaré (vidéo) en souriant, visionnant la photo qui illustre cet article, que le boubou bleu en Wax hollandais que porte Ségolène Royal lui rappelait…..sa femme de ménage. Sans commentaire.



Cherchez donc où se trouve la vraie hystérie collective. Ainsi, toute honte bue, oubliant leur fonction, certains journalistes pris d’une émotion toute particulière et guidés sans doute par le rêve d’un strapontin à la Philippe Val à Inter, font du zèle en fustigeant l’élue socialiste. La salve du directeur général de LCI, le journaliste Eric Ravel, en dit long sur le métier en France. Tel un tribun opportuniste et ridicule à souhait, ce chroniqueur économique s’est lancé le temps d’une matinée, en politique. Il a enfreint consciemment les règles de la déontologie journalistique avec une saillie dans son blog. Sorte de pétard mouillé à l’intention du 55, rue du faubourg Saint-honoré. Sentant qu’il faisait une erreur monumentale, il a finalement retiré son billet à la prose mensongère et mortifère.

Le bouquet final vient de ceux qui estiment que Ségolène Royal, la Jeanne d’Arc du Poitou comme la surnomme dorénavant la presse africaine, n’a pas le droit de parler au nom de la France. Ils sont devenus fous, ce qui prouve bien que Ségolène Royal touche là où ça fait mal. Hélas si, elle a ce droit-là, même le quidam d’un petit patelin perdu au tréfonds d’une montagne des Pyrénées, et élu par le peuple peut le faire. Pourquoi pas un citoyen lambda, pour redorer le blason de sa patrie ? Petit rappel enrichissant pour tous les amnésiques et associés. Faisons notre Bruel en chantant qui a le droit….de faire ça.

En septembre 2006, le peuple français avait-il mandaté Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur et candidat de l’UMP à la présidence de la République en voyage aux Etats-Unis, à mettre en cause la politique menée par Chirac et De Villepin sur le conflit avec l'Irak ? Avec un zèle qui pouvait être interprété comme une haute trahison, il avait déclaré : « La menace de l’utilisation de notre droit de veto était inutile.» Poursuivant son propos en dénonçant le discours à l’ONU de Dominique de Villepin: « ‘‘l'arrogance française", les "mises en scène" et la "grandiloquence stérile. » Ce n’est pas tout. Pire, devant un auditoire médusé, composé d’américains of course, il enfonça le clou en ces termes : « la France n’est pas exempte de reproches, car il n’est pas convenable de chercher à mettre ses alliés dans l’embarras, ou de donner l’impression de se réjouir de leurs difficultés. »

Quel est donc le crime commis par Ségolène Royal ? Celui d’avoir rectifié le tir d’une déclaration hypocrite, maladroite et malsaine concernant un homme, fut-il président de la République ? Et lui, ses déclarations, citées plus haut mettant toute une Nation en cause, où étaient les aboyeurs d’aujourd’hui ? Avec cette mise au point magistrale, la dame du Poitou fait honneur à la France, lave l’affront, redonne ses lettres de noblesse au pays des droits de l’homme. Il est grand temps de laisser Ségolène Royal tranquille.



8 commentaires:

DESIRS D'AVENIR a dit…

Bonjour Mr Allain Jules, je me présente, Pierre-Emile Beaujard animateur Désirs d’Avenir Vosges officiel du blog de soutien à Ségolène Royal: www.desirsdavenir-clhv.fr
J'admire votre écriture et votre juste analyse de l'actualité, votre sens de l'humanité et de Fraternité que vous ne manquez pas d'étaler au travers de vos écrits.
Je me suis permis de mettre en ligne quelques uns de vos articles justes et très éloquents.
Amitiés
Pierre-Emile

Allain Jules a dit…

@Pierre-Emile,

Merci pour cette sollicitude.Je suis flatté.

Plus sérieusement,SEGOLENE ROYAL, c'est la femme qu'il nous faut en France.

Anonyme a dit…

Sur ce coup, Ségolène a bien manoeuvré.

Bravo à elle !

auto a dit…

Grandiose la Ségo !

ZAZAZA a dit…

Coucou AJM,

Merci pour elle, une femme d'honneur.

Bon vent à toi !

Anonyme a dit…

ségo pr le moral, ségo pr le moral...

sé go go, sé go go..

strym.

SANSVOIX a dit…

Ce Monsieur de l'UMP qui voit en SEGOLENE une "femme de ménage" parce qu'elle porte l'habit de femme africaine, on aimerait bien savoir ce qu'il pense de RAMA YADE aux côtés des séides de l'UMP !!! Pauvre RAMA !

Un sondange en ligne nous apprend que plus de 7O % des Français sont contre le "PaRDON" de SEGOLENE aux Africains.

Quand on pense que le "pardon" de l'Etat français par CHIRAC auprès des JUIFS fut l'unanimité de la Nation française et des Français, que faut-l en conclure ?

- Que plus de 7O % des Français pensent qu'un BLANC ne doit pass demander pardon à un NOIR, surtout à un AFRICAIN !

Evidemment la majorité écrasante des têtes pensantes de notre pays, la France, toujours infaillibles quand il s'agit de l'Afrique et des Africains, elles vont ajuster leurs lèvres en cul de poule et , de façon sententieuse et elles vont dire : "Heueuh !, ne confondons pas, il n y a pas de commune mesure.."

Tenez, l'on n'a pas entendu François BAYROU....!
L'on aurait bien aimé connaître son opinion fave à l'acte de SEGO !

Enfin par respect pour Henry Bernanrd LEVY, le seul PHILOSOPHE médiatique qui eut le courage de condamner les propos de SARKOZY à Dakar en 2OO7, oui, par respect pour ce Monsieur, je suis pour et solidaire que l'Etat français par la voix CHIRAC ait demandé pardon aux JUIFS,à cause de l'éxcès de zèle des Français à rafler les Juifs pour répondre aux desiderata des NAZIS occupant la France.

Au SENEGAL, en-deça du paragraphe sur le "pardon", provoquant le tollé que l'on sait, SEGOLENE a fait un discours bien documenté et dont le contenu est chargé de GRANDEUR INTELLECTUELLE, d'AME et d'HUMANISME !

Il faut lire ce discours en entier.

ASV

Allain Jules a dit…

@Sans Voix,

C'est simplement un raciste. Il est très sérieux dans la vidéo.