mercredi 1 avril 2009

Sarkozy la flétrissure, Obama la démesure.

Le sommet mondial du G20 débute demain en Angleterre. Tandis que la vraie star de ce sommet, Barack Obama le président américain est arrivé à Londres en grande pompe accompagné de son épouse Michelle, un gesticulateur, agrégé ès roulettes, docteur ès frappes et voltigeur de l’esbroufe déclarait : la « crise est trop grave pour qu'on se permette de faire un sommet pour rien ». L’illustre a fait cette déclaration ubuesque hier dans la Vienne, à Châtellerault, où il est allé comme d’habitude se pavaner…Quant à Obama, son arrivée londonienne s’inscrit dans l’histoire. De mémoire d’homme, les anglais n’avaient jamais vu un tel déploiement.

Le poisson d’avril de Nicolas Sarkozy.



Cette multiplication de déclarations à l’emporte-pièce fait sourire lorsqu’on sait très bien que, malgré des promesses, le site Mittal de Gandrange a fermé ses portes hier, et le cas de Monaco comme paradis fiscal ne fait pas de doute. Alors, déclarer qu’il jouera la politique de la chaise vide s’il n’y a pas un vrai accord sur la crise financière, c’est vraiment l’hôpital qui se moque de la charité. Pour espérer changer le monde, il faut bien d'abord balayer devant sa porte. Est-il capable de le faire ? Même pas. Mais, encore une fois, de lire les titres nauséabonds de la presse comme celui-ci: « G20 : Paris menace ! », c’est vraiment prendre des vessies pour des lanternes.

L’actuelle navigation à vue du chef de l’Etat français montre sa fébrilité. L’arrivée de Barack Obama sur la scène internationale serait-ce l’ultime syncrétisme qui le fait divaguer de mal en pis ? En faisant sa saillie d’hier, mesurait-il qu’il se ridiculisait encore plus ? Ce sommet n’apportera en aucune façon, une réforme de fond du système financier. La presse anglaise et surtout américaine n’évoque que la première dame française, Carla Bruni-Sarkozy, en se demandant quelle sera l’épouse la mieux habillée entre Michelle Obama et elle, lors de la pause thé à Buckingham Palace chez la Reine Elisabeth II, ou encore, oseront-elles porter des escarpins à talons hauts et ainsi « indisposer » la Reine qui est assez petite, s’interroge-t-elle ?

Toute honte bue donc, Nicolas Sarkozy veut faire croire aux français qu’il compte, que la France a encore son mot à dire dans les décisions internationales. Comme c’est triste de voir ce manège puéril fait par un homme, pseudo leader, nain politique en culotte courte. Un observateur de la vie politique française se demandait hier s’il y aura un jour où on ne parlera pas de cet homme, en France s’entend. Il a bien raison et c’est ce que nous sommes entrain de faire voyez-vous. Tel un automate, téléguidé et actionné par des piles Duracell depuis bientôt deux ans, le prestidigitateur en chef de l’Hexagone ne se lasse pas.

Le voyage princier du couple Obama.

Londres est en ébullition. La sécurité est à l’optimum. Aucun président américain n’a déjà voyagé avec une délégation aussi importante, composée de 500 personnes. C’est le record que vient de réaliser le nouveau locataire de la Maison Blanche, Barack Obama, arrivé hier à Londres, où son avion le Air Force One a atterri à l’aéroport de Stansted. Il était 19h30 mn heure locale. Cette forte délégation comprend 200 membres des services secrets américains et 300 employés répartis dans le secteur presse et de l’administration états-unienne (chefs de départements et assistants). Petit florilège de ce voyage d'Obama en chiffres : 1 ami l’accompagne pour jouer au basket ; 4 rédacteurs de discours ; 12 téléprompteurs ; 35 véhicules, dont la Cadillac ultra sophistiquée qu’on a découvert lors de son investiture. La première dame Michelle Obama compte quant à elle, 8 personnes : une secrétaire, une attachée de presse, 5 gardes du corps et un coiffeur, Johnny Wright, qui est venu avec son salon de coiffure mobile.

Le président américain visitera dès aujourd’hui le Palais de Buckingham Palace où la Reine Elisabeth lui a accordé un entretien de 20 mn et le 10 Downing Street, domicile et bureau du premier-ministre, pour rencontrer Gordon Brown le titulaire. Il clôturera sa journée en rencontrant deux de ses homologues, notamment le président chinois. Contrairement à George Walker Bush, l’ancien président, le chef de l'Etat actuel, lui, ne voyage pas avec son cuisinier et ne transporte pas ses denrées alimentaires mais, néanmoins, il possède un goûteur. Les britanniques semblent comprendre puisqu’il a déclaré récemment avoir mangé au Kenya pendant sa jeunesse lors de son premier séjour sur place, du serpent et du chien. Pourvu que Brigitte Bardot ne soit pas au courant, elle peut faire un débarquement en Normandie le 6 juin prochain.


Ce n’est pas tout. Londres est certes en état de siège mais, partout où se rendra le président américain, il y aura un …testeur de la qualité de l’air. Ce technicien veillera au grain de façon à ce qu’aucune bactérie nuisible ne vienne endommager les bronches du président Obama. Ainsi, côté pollution, il est garanti. Buvant de temps en temps de l’alcool, cette fois-ci, il a décidé de boire une seule boisson, du thé chaud. En bon africain-américain qu’il est, le président américain a des amulettes avec lui. Il porterait une petite statuette mariale avec l’enfant Jésus, un bracelet ayant appartenu à un soldat mort en Irak, pour conjurer le mauvais sort…Finalement, entre nos deux hommes, il n’y a pas photo et on peut aisément comprendre qu’on ne parlera que d’un seul pendant ce sommet. L’autre, ne peut que se cacher derrière des phrases alambiquées.


Le couple présidentiel américain à l'aéroport de Stansted

Michelle et Barack Obama à la descente de l'avion

4 commentaires:

Anonyme a dit…

belles photos;c'est beau un couple heureux...

strym...

Anonyme a dit…

Faut arreter d'encenser le President americain ainsi.. Qu'a t'il fait d'extraordinaire ? A t'il pu empecher les patrons de Wall Street de se sucrer au passage ?? A t'il decider d'une regulation forte et efficace ? Obama n'est qu'une etoile qui va cesser de briller dans quelques mois..

SANSVOIX a dit…

Ces deux-là, Michelle et Barack, qu'est-ce qu'ils ne doivent pas se dire en secret, toujours aussi enjoués comme des amoureux des premiers jours.

Quant à notre président ses déclarations de "chaise vide", ll peut sembler que seuls, nous les Français, qui les avons prises au sérieux !

Angela MERKEL avait, à ce qu'il paraît, la même position que Sarkozy, mais a-t-on observé la discrétion et le retenu de la Chancellière allemande, par rapport aux déclarations de notre président bien-aimé ?

Est-ce cela expliquerait que la Chancellière Merkel et le Président Obama aient fait une conférence de presse conjointe ?

Je ne pense pas qu'on encense le Président américain...

Moi, au contraire je le plains, car il a hérité d'une situation nationale et mondiale de crise sans commune mesure et que, à ce qu'il me semble certains l'attendraient fermement au tournant et qu'il échoue, comme l'atteste le genre de phrase suivante :

"Obama n'est qu'une etoile qui va cesser de briller dans quelques mois..."

Ne serait-ce pas là un souhait ?

Après tout, les étoiles ont vocation à pâlir, mais en attendant laissons-leur, un temps, aux Novas de scintiller dans le firmement !

ASV

Anonyme a dit…

Comment les gens osent t'ils comparer Obama et sarkozy?

- Sarkozy : marie 3 fois, a trompe ses femmes
- Obama: a 2 FILLES, respecte et aime sa femme et respect les femmes.

Sarkozy: petit, laid, aggressif ( comme on a pu le voir) et destructeur
Obama: grand jeune et beau ( Berlusconi avait raison) et constructeur

Bruni ( non Mme sarkozy):
- a couche avec plus de 10, 20, 200(?) mecs?
- premiere dans la "promotion canape"
- belle avec la chirurgie esthetique

Mme Obama ( qui connait son nom de jeune fille?)
- a couche avec peut-etre 5 mecs different
- a reussi grace a son intelligence et son travail
- chaleureuse

On va tout de meme pas compare Sarko et Obama.
Sarko et surtout Bruni- avec sa vie privee- aurait fait la une des magazines pornos aux etats-unis