lundi 25 mai 2009

Versac-Nicolas Vanbremeersch : L’escroquerie littéraire de l’année !

Le Seuil, grande maison d'édition devant l’Eternel et les hommes, après l’échec cuisant de « Black Bazar » d’Alain Mabanckou, ce rutabaga cocasse et infect servi comme laxatif pour vanter ses vertus médicinales pouvant guérir les Africains, nous replonge dans un massacre littéraire avec le roitelet autoproclamé de la blogosphère. Alain Mabanckou avait essayé de nous enfoncer dans les années oubliées de 1980, époque ridicule des pantalons à pinces portés jusqu’au poitrail, des J.M.Weston croco qu’on garde à la banque, grande époque des Jo Balard, King Kester Emeneya, Papa Wemba et tutti quanti…Mais, avec l’auteur du jour, le terme aux deux vocables « catastrophe industrielle » s’imbrique comme des cheveux dans un peigne, pour parler de cette arnaque et de ce naufrage idiolecte.





Versac-Meilcour-Nicolas Vanbremeersch…..machin, et les éditions du Seuil ont produit le mois dernier, le plus grand sinistre littéraire 2009, voir même, l’échec littéraire le plus retentissant des 30 dernières années. Une submersion digne du Titanic. Et pour cause, la daube cabalistique exclusive nommée « De la démocratie numérique » du blogueur influent comme la presse aimait et aime si bien le dire, a vu son bouquin sortir en avril dernier. Il s’était tellement trouvé beau qu’il distribuait les bons points et les mauvais avant de prendre un petit fouet du seul blogueur français, certainement le plus "z'influent", repris dans le monde entier jusqu’à preuve du contraire. L’influent Versac, lui, s’était arrogé le droit exclusif de cogner sur qui il voulait, ruinant même certaines vies par jalousie.

Ah, le blog versac.net était considéré comme le principal blog politique français. De l’esbroufe. Encore ces légendes puériles. Une escroquerie journalistique. Tiens, le roi de l’invective n’accepte jamais la critique. « De la démocratie numérique » : un mensonge abyssal qui a aujourd’hui permis au quidam de faire la campagne des Européennes de l’UMP en Île-de-France. Alors que ses chiffres n’étaient pas éloquents malgré un battage médiatique soviétique, notre ami disait dans son blog qu’il n’a pas les retours. Entre ses propres achats, le mien et celui de ses amis, on a fait le tour. Je me suis tellement ennuyé en lisant ce cache-sexe mal écrit que j’ai réussi par un tour de passe-passe mirifique, à le revendre à un ami. Sur ce plan d’ailleurs, les occasions partent plus vite que les livres neufs. Les chiffres parlent d'eux-mêmes, (cliquez sur l'image en dessous). Le maître ès art n'a pas réussi à vendre 150 livres en un peu plus d'un mois. Quel camouflet. De quoi se faire hara kiri.Fichtre.

L’égo surdimensionné de l’ex petit kapo monté en boucle de la blogosphère dont l’influence se résumait à faire trapper des sites « ennemis » avec la complicité des dirigeants du Post, de 20 Minutes.fr et de Wikio, a perdu de sa superbe. Le ballon de baudruche s’est dégonflé. Dans une symphonie des gens heureux consommant à satiété le ragoût de porc Grippe A nauséabond déversé par cet observateur zélé de l’actualité numérique qu’il ne maîtrise même pas, j’ai peur pour l’UMP en Île-de-France. Le blogueur « z’influent », après avoir perçu selon nos informations que nous ne confirmons ni n’infirmons un à-valoir de l’ordre de 14 000 euros puisque, apparemment, sur le marché, c’est 10 000 exemplaires qui ont été mis en vente doit être heureux. C'est acquis.

Le prétentieux blogueur disait à cet effet qu’il n’allait pas en vendre en une semaine cette quantité. 10 000 donc. Forfait camouflet ? Résultat des courses, Le Seuil à ce jour n’aurait reçu en retour que…moins de 2300 euros. Un comble. Pour un échec, il n’y a pas de mots. La question n’est pas de savoir si l’apprenti-écrivaillon rase désormais les murs mais, celle de savoir s’il redescendra un peu, juste un peu, juste un tout petit peu de son piédestal de paille.

22 commentaires:

Anonyme a dit…

Ce Versac bidule et vraiment un prétentieux.
Je viens de terminer son livres. C'est très mal rédigé...
Pascal

Anonyme a dit…

Une vraie imposture ce petit d'esprit.

Merci Allain Jules !

Estelle a dit…

Putain, 132 livres en un mois ? Je suis sur le cul.

Je croyais que ce mec étais fort.Je suis morte de rire. Il frime trop.

Nick Carraway a dit…

Pire catastrophe littéraire des trois dernières décennies : mon Dieu, mais c'est un asile de fous, ce blog. Ta haine envers Versac t'aveugle complètement, ce n'est pas possible autrement.

J'ai l'impression de lire du Léon Daudet ou du Maurras, ici. Fascinant. Gringoire est donc ressorti des presses ?

Anonyme a dit…

Allain Jules, le mec qui clame tous les mois qu'il est le plus grand blogueur du monde, et qui reproche à un autre d'avoir un "ego surdimensionné" et d'être "prétentieux", ça vaut le détour.

Et il n'a pas changé, au niveau des phrases méga ampoulées qui ne veulent rien dire. Lisez cela sans rire :
"Dans une symphonie des gens heureux consommant à satiété le ragoût de porc Grippe A nauséabond déversé par cet observateur zélé de l’actualité numérique qu’il ne maîtrise même pas, j’ai peur pour l’UMP en Île-de-France."

(et "naufrage idiolecte" ne veut rien dire non plus en bon français)

Anonyme a dit…

Ouille !

Allain Jules vient encore une fois de déshabiller avec maestria un petit prérentieux.

Ton ami de dix ans !

Ahmed a dit…

Tiens.

Bonjour Allain jules.

Ton ami Versac veut faire un procès au JDD ? Je suis surpris que ce mec qui cogne sur tout le monde,nottament les journalistes, ne supporte pas la critique.

Diffamé ? où ? Ici il y a des chiffres. Son bouquin fait un bide et il menace ? Une vraie méthode nazie.

Son succès préfabriqué lui est monté à la tête.

Anonyme a dit…

Versac "un bloggueur influent" ? HA HA HA... Je retourne travailler...

Après Nicolas Vanbremeersch, il est devenu Versac. Vu qu'il a été grillé, il s'est transformé en Meilcour. Maintenant, il va devenir le prochain Bernard Henry Lévy de la littérature !

Anonyme a dit…

ALLAIN JULES

IDIOLECTE EST PROPRE AU LANGAGE. IL FAUT PARLER DE STYLE QUAND C'EST ECRIT.

JE SAIS QU'IL EST ÖSSIBLE DE LE DIRE DE CETTE MANIERE IMAGEE.

BEAU TEXTE PLEIN DE VERITES NEANMOINS.

UN BLOGUEUR "Z'INFLUENT" QUI RESTE ANONYME !

ECHEC a dit…

Merci pour cet article !

Cirius a dit…

Quand on pète plus haut que son cul, cas de Versac, voilà ce qui arrive. C'est une information simplement. Il est nul, nullissime en librairie.

Je crois qu'il s'agit plutôt d'un échec qui date de 100 ans, pas 30 ans.

OKOLA a dit…

Mort de rire. Quel naufrage en effet. Malgré sa visibilité Internet et mass-médias comme la radio et la télé, ce mec n'arrive même pas à vendre 200 bouquins ? Je ne comprends pas mais je crois bien que les français ne sont plus dupes entre un mystificateur médiatiques, et un vrai talent comme toi Allain Jules.

Continue !

Anonyme a dit…

Versac n'a rien d'influent hormis sur les fourmis dans les bacs à sable !!!On en a marre de ce mec qui se la raconte !
Thierry (UMP 13)

Lea a dit…

Versac blogueur influent ?

Laisseze-moi me resservir un kir royal.

Anonyme a dit…

Bonne mise au point.

versac a toujours été très surfait et peu intéressant.

Anonyme a dit…

c'est qui ce tocard ?

un blogueur influent mais ou ?

peut etre au fond de mon wc.

Gargamel a dit…

Et toi AJM, il en est où ton bouquin ?
Ca fait un moment qu'il doit paraitre déja...

J'ai quand même noté une chose.
En admettant que tu aies réellement lu le livre,ce dont je doute fortement; et que tu l'aies trouvé si daubesque, en admettant bien sur que cela soit une critique objective et non une vieille rancoeur ( cela n'est pas ton style n'est ce pas?); Il faudrait quand même être un beau sac à merde pour le revendre à un ami.

Tu ne crois pas?

Anonyme a dit…

Gargamel,

retourne avec ton chat azrel et arrête de faire ton fayot avec ton pote Versac le bidon qui ne vend que 150 livres en 2 mois...

emachedé a dit…

Pas besoin de dépenser de l'argent pour cerner le personnage, BCBG 16ème arrondissement, légèrement désabusé à l'égocentrisme transpirant.

Une petite vidéo de présentation de l'énergumène, envoyée par...MEDEFtv
Perdez ensuite votre temps dans 2 min de baratin sur... la communication en entreprise. Un copain à Frédéric Lefebvre, son fils spirituel?

"Oui je vois beaucoup ça dans mon quotidien,[...] les entreprises qui jouent le jeu"

Pathétique! 100% MEDEF 100% UMP.

On a envie de courir, c'est tout!
Quant à son succès... trucage ou juste créé par les militants UMP?

nubiennes a dit…

C'est Versac qui parle de "démocratie numérique" alors qu'il est le suppôt(sitoire) d'une politique poutiniste .
Je ne savais pas que le post était aussi de la partie .Finalement il n'y a que des pourris sur les plateformes de la "démocratie numérique".

Azrael a dit…

@ anonyme,

C'est à toi qu''AJM a refourgué le bouquin visiblement.

Paul a dit…

C'est marrant car Versac n'arrête pas de dire qu'il n'est pas d'accord avec ce concept de blogueur influent et qu'il ne l'est pas, influent. Il a donc la prétention d'être modeste? Mais c'est lamentable!