samedi 20 juin 2009

JE VOULAIS EPOUSER UN NOIR MAIS....

...Il n'y en avait pas à mon époque.....Rafraîchissant, non ?

5 commentaires:

SANSVOIX a dit…

Mignon !

Tout de même, elle a 50 ans et l'on peut imaginer que les parents de Yanick NOAH ou de Dieudonné MBALA MBALA ou de beaucoup d'autres métis, par exemple, en France auraient plus de 50 ans...

Sans penser à l'époque plus lointaine des SENGHOR...

C'est pour dire qu'en France, les Noirs il y en avait, il ne fallait pas aller loin pour en dénicher un, mais il fallait avoir aussi de l'amour et de l'audace de la part des filles blanches pour franchir le rubicon, tomber dans les bras des hidalgos noirs et convoler en justes noces.

C'est pourquoi les mères blanches mariées à des Noirs et dont les enfants auront atteint 50 voire 60 ans, ce sont des héroïnes de l'humanité.

Par contre en Afrique, pendant la colonisation, de la part de l'homme blanc, ce n'était pas nécessaire d'aimer et de se marier pour produire un (e) métis(se), car le plus souvent c'était des produits des viols ou des passades librement consentis des filles noires colonisées.

ASV

Rahcyan a dit…

Cliquez sur la video et lisez les commentaires sur youtube... ca vaut le detour..

SANSVOIX a dit…

Oui, et merci Rahcyan !

J'ai vu et parcouru les réactions.

C'est fou comme les gens peuvent se faire mal pour si peu !

Car franchement dès que les gens ont décidé d'aller voir d'autres mondes, forcément ils devraient s'attendre à y trouver autre chose qui ne leur ressemble pas, sinon à quoi bon d'aller voir ailleurs.

Mais qu'est-ce qu'on y peut si cette autre chose ne soit pas seulement des oiseaux au beau plumage et que se soient aussi les humains aux couleurs diverses et qui ne seraient pas la nôtre ?

N'est-ce pas se faire mal de vouloir à tout prix changer un ordre naturel dont on n'a jamais été générateur ?

J'y ai lu aussi les idioties et approximations scientifiques confuses concernant l'ADN et consaguinité...

ASV

Anonyme a dit…

Remarquez que lorsqu'on parle de métis, on a souvent tendance à pense en noir et blanc, alors qu'un métissage peut-être également un mélange de classe sociale (riche et pauvre) ou encore religieux etc etc.
Étant moi-même métis, je suis parfois écœuré par certains propos tels que:
- Les métis sont les plus beaux
- Le métissage c'est l'avenir du monde
De un, être métis ne rend ni beau, ni plus intelligent, ni plus quoi que ce soit. Ceux qui disent cela connaissent très peu de métis. Dire que les métis sont les plus beaux est aussi raciste que dire que les blonds aux yeux blonds sont les plus beaux
LE métissage n'est pas l'avenir du monde, cela existe depuis l'époque des pharaons.

SANSVOIX a dit…

à Anonyme

Vous avez noté quelque chose qui vous écoeure et vous avez raison :

1/ - "Les métis sont les plus beaux"

Ma fille qui est métisse, dès qu'elle entamait son adolescence, je lui disais "ma fille tu devras faire attention aux compliments flatteurs et alléchants sur la "beauté" des métisses, car certaines métisses s'y sont brûlées les ailes, ne sachant où donner de la tête".

Je ne vais pas aller dans les détails, j'espère que voius aurez compris.

J'ajoutais à l'adresse de ma fille qu'il n'y avait qu'ne seule réussite qui tienne pour elle, c'est d'amener au plus haut niveau sa formation scolaire et universitaire.

Et c'est ce qu'elle fit.

Aujourd'hui, je suis fier et heureux d'elle, car elle me dépasse en port et en niveau des diplômes et grades. Et c'est cela que je voulais.

Comme la formation apporte un plus dans la compréhension des choses, elle aussi, elle ne se formalise pas sur sa beauté...Elle bosse pour vivre agréablement !

2/ - "Le métissage c'est l'avenir du monde"

Tu penses donc, j'ai toujours fait observer qu'un monde où n'habiteraient que les métis, sans des Noirs, des Jaunes, des Rouges et des Blancs aux alentours, les métis cesseront d'être métis.

Un jour une européenne "admiratrice (?)" des métis en général et de ma fille en particulier se mit à disserter devant ma fille sur les différentes "sortes" de métis : "doublons", "tiercés", "quarterons"...

Ma fille en était dégoûtée et me damnda : "papa on rentre à la maison"

Cher anonyme, je suis d'accord avec vous.

ASV