vendredi 19 juin 2009

YOUSSOUF FOFANA EST-IL FOU OU NORMAL ?


J'étais l'un des premiers a fustiger Youssouf Fofana, ou du moins, à relayer des informations sur ce jeune homme de 28 ans aujourd'hui. Nous étions en 2006, plus précicément le 30 décembre, je publiais une brève reprenant une information du Parisien. Une jeune dame africaine de la cité où vivait Youssouf Fofana était menacée d'extortion de fonds par le leader du "gang des barbares" depuis sa prison. Elle devait lui verser tous les mois la coquette somme de 450 euros par mois.


Hier, il a été extrait de force de la "souricière" (cellule du palais de Justice) pour aller devant ses juges à la demande de la présidente du Tribunal Nadia Ajjan qu'il a accusé de communautarisme. Toujours dans la provocation, il a refusé de s'exprimer, après avoir tout bonnement précisé qu'il ne comprenait pas pourquoi, lui, qui est soupçonné de la mort d'un petit juif vendeur de portable (sic) serait-il contraint de venir s'exprimer alors que ceux soupçonnés de la mort d'une haute autorité en l'occurence un préfet (Erignac) ou de braquages sanglant (Ferrara) ne sont pas amenés de force ?


Stupeur et tremblements. Finalement, de vous à moi, ce garçon est-il normal ? Est-il fou ? C'est vrai que lorsqu'on écoute les élucubrations de son ancienne conseillère Me Isabelle Coutant-Peyre et ses agissements, on cherche bien à voir, à savoir, à comprendre, où se trouve réellement l'intelligence de ce garçon capable pour de l'argent de tuer sa propre mère. C'est mon avis.


La peine de mort est abolie. Il reste les hôpitaux psychiatriques car, ce garçon devrait y être conduit et y demeurer le restant de ses jours. C'est la solution, pas la prison. Il a besoin d'être soigné.


5 commentaires:

MD a dit…

Si on le considère comme "fou", pourra-t-il être jugé ? Quant à sa réplique à propos des meurtriers du Préfet Erignac, elle n'est pas dénuée de sens, je veux dire sur le fond et surtout pas sur la forme (Les deux victimes étant d'abord des personnes, que l'un soit préfet et l'autre vendeur de portable ne change rien sur la cruauté du crime). Moi je voudrais juste comprendre, comprendre le cheminement de ce pauvre garçon ? Comment arrive-ton à perdre ainsi tous repères, à ne plus savoir où se trouve les limites ?

Anonyme a dit…

Fofana a raison.

Un vendeur de portable est plus important en France qu'un préfet, parce que lui, il est juif.

On le voit aujourd'hui alors, stop au chantage à l'antisémitisme, il a raison.

Ruks a dit…

"Un vendeur de portable est plus important en France qu'un préfet, parce que lui, il est juif."

On en a pas mal parlé du préfet quand même. Je ne pense pas qu'on puisse parler d'importance d'une personne par rapport à une autre dans ce cas là...

SANSVOIX a dit…

Tout cela pouvait s'analyser autrement et peut-être avec plus de pertinence juridique si l'on s'en tenait seulement au crime sans le surcharger d'autres qualifications...

Car ce crime avait déjà ses circonstances aggravantes avec la séquestration de la victime.

En fait ce que je ne pardonnerai pas à FOFANA, c'est de s'être enfui en Côte d'Ivoire, comme si ce pays avait été responsable de son dévoiement.

J'ose même croire que s'il avait passé son enfance et sa jeunesse en Afrique, cela ne lui serait pas arrivé !

Il faut assumer ses actes à l'endroit où on les conçoit et les commet !

FOFANA est un criminel et français, la Côte d'Ivoire l'avait compris ainsi, elle n'a pas cherché à s'attarder sur les origines patriotiques ou religieuses de FOFANA pour le soustraire à la justice française...

Ce n'est pas toujours le cas partout, car la France attendrait toujours l'extradition des voyous du Sentier (Xème ARRT de Paris) qui avaient frauduleusement et lourdement ponctionné une banque.

ASV

nubiennes a dit…

Ce type est effectivement dérangé mais ils ne voudront jamais l'admettre pour une thèse bien obscure .Ce procès est d'un pathétique .Quand je pense qu'il y en a qui critiquaient dieudo de course à la mémoire ...Sauf qu'ils n'ont pas compris que ce n'est jamais le lièvre qui gagne .