samedi 1 août 2009

Au secours ! Dominique Strauss-Khan revient...


...grâce à l'Ifop. Caramba !

A mourir de rire, à pleurer de chagrin. Mais, de qui ces officines corrompues, spécialistes d'une propagandastaffel digne de la Gestapo se moquent-ils ? Sans argutie aucune, après la pantalonnade OpinionElysée, au temps pour moi, OpinionWay, la société de sondage phare de la République, l'Ifop-Parisot nous pond un sondage sorti de derrière les fagots, inutile en soi, ridicule en substance et complètement débile. Ambiance.

Au moment même où, le petit malfrat voleur de bicyclette ou de mobylette en prend pour une décennie voir plus, au moment où, à la prison de Fleury-Merogis, on laisse mourir un petit dealer, Denis Ardon, 22 ans, qui a probablement le tort d’être noir, les voyous en cols blancs eux, se pavanent dans leurs palais feutrés, à la télévision ou sur les plages de l’Île Maurice ou de la Réunion. Après l’affaire OpinionWay, celle de Patrick Buisson le conseiller privé élyséen venu de l’extrême-droite et aujourd’hui Pierre Giacometti d’Ipsos, GiacomettiPéron et Associés qui peut encore croire aux sondeurs arrosés par l’Elysée.

Avec un culot satanique, une dialectique diabolique, un silence assourdissant des médias et pour cause, complices devant l’Eternel et les hommes, une hypocrisie démoniaque assortis d’un mensonge abyssal, l’Ifop sort d’un chapeau de magicien, Dominique Strauss-Khan comme seul opposant à Sarkozy ou du moins, seul candidat du Parti socialiste pouvant l’affronter. On croit rêver. Il a bien de la chance cet homme, sorti du diable Vauvert après son adultère et les soupçons de favoritisme au FMI (Fonds monétaire international). Bref, un monsieur casserole que ces officines veulent par tous les moyens vendre à l’opinion publique. C’est aussi le chausse-trappe idéal qui, lui, se croit aujourd’hui sauveur du PS.....mon oeil.

Poursuivi pour faux et usage de faux pour avoir antidaté des documents justifiants son rôle dans les négociations entre la Mnef et la Générale des eaux, l’homme est relaxé après avoir reconnu des erreurs de sa part. Hum. Et puis, des enchainements dans de très nombreuses affaires : Elf, relaxe surprise. Cassette Mery, encore relaxé. Fausses factures, blanchi. Finalement, les Français sont de bons enfants qui acceptent tout. Mais, en réalité, les "qui" interrogent-on ? Je n’en connais pas. Ni de près ni de loin. Alors, faut-il en conclure que nos amis sondeurs consultent essentiellement leurs amis ? Font-ils leur opération entre minuit et 1h du matin ? Il y a quelque chose qui ne tourne pas /plus rond. Tout est faux. C’est l’esbroufe perpétuel, le mensonge institutionnalisé.

Ce n’est pas forcément un pamphlet anti-DSK, un écrit au vitriol contre une personne mais, un coup de gueule contre le système. Oui, la France est malade de ses instituts de sondages phagocytés aujourd’hui par le pouvoir. Le système Sarkozy pour ne pas le nommer, se révèle dangereux pour la démocratie, nocif pour la pluralité d’opinion, conduisant la République dans des sous-égouts. Mais, apparemment, il n’y a personne pour donner l’alerte. Une petite oligarchie fait ce qu’elle veut, ment, licencie, trahit. Et pourtant, pas de doute possible, si une consultation interne au PS a lieu maintenant, demain ou après-demain, ce ne sont pas l’exilé de Washington qui rase les murs dans l’institution qu’il dirige après ses forfaits, ou le Maire de Paris dont l’influence dépasse à peine Paris-plage, ou encore l’édile d’Evry qui gesticule dans un bocal, qui seront capables de battre la dame du Poitou. Quel triste cirque nous offre ces officines !




3 commentaires:

SANSVOIX a dit…

Il y a et il y aura toujours des tentatives de présenter à l'opinion un candidat crédible de l'opposition socialiste contre SARKOZY pour que ce dernier le batte facillement !

Saviez-vous qu'au PS, il y aurait des partisans d'abolition des primaires pour la désignation de leurs candidats ?

Cela signifierait que les militants socialistes de base seraient d'immatures inconscients dans le choix de leurs candidats.

Cela voudra dire que les éléphants, élephantes et élephanteaux vont eux seuls s'occupér à désigner le candidat socialiste à l'élection présidentielle.

Dans cet optique les sondages favorables à DSK pourraient faire partie de cette stratégie, non pas pour préparer l'opinion des militants socialistes, mais bien sûr celle des éléphansts, élephantes et éléphanteaux.

Craignos ! que cela ne soit tout au bénéf. de Sarko !

ASV

Anonyme a dit…

en 2012, il est tres probable que l'on revive le scenario de 2002, personne en face de sarko sauf le FN...

comme chirac, sarko l'emporterait grace au vote de l'opposition...

strym.

Anonyme a dit…

tu devrais aller en afghanistan elbeze, plus personne ne t'ecoute, tu t'etales là où tu peux comme sr un divan, sans dignité ,sans fierté, sans figure...

va mourir pr rien en afghanistan,rends toi ce service, en france tu sers à rien, même l'H.P ne veut pas de toi encore...

on te laisse dehors car pas encore dangereuse pr la securité publique...

t'es grillée, tarée que tu es, tt ceux qui te croisent mm de loin, te fuient...

strym.