mercredi 15 juillet 2009

DEBBIE ROWE: ARGENT, ENFANTS, BEURRE ET CREMIERE.

Finalement, Debbie Rowe déclare que son seul but c'est l'amour de ses enfants mais que, elle doit avoir selon un accord tacite avec son ex mari, Michaël Jackson, une pension alimentaire. Comme par hasard, rien d'écrit mais elle l'affirme, jurant mordicus sur la tête de ......ses enfants. A mourir de rire et de pleurs.
-
Au niveau des exigences, elle atteste qu'une rallonge de 2,5 millions de dollars serait la bienvenue à defaut 4 millions, pour qu'elle laisse le soin à Maman Katherine Jackson, la mère du roi de la pop, d'élever les enfants. Mais, plus loin, il y a un couac. Devinez lequel...
-
Debbie Rowe a déclaré ce jour même, en démentant bien sûr que son but était de l'argent, que, rien ni personne ne pourra faire quelle rompe avec ce désir profond de revoir ses enfants donc, elle exige un droit de visite aussi.
-
Elle veut l'argent, les enfants ( bientôt riches en millions surtout que leur père a pris soin de les laisser à l'abri, plus que quelques années à attendre), le beurre dans les épinards, l'argent du beurre et aussi la crémière.
-
Elle est bien maligne de dire qu'elle aime ces enfants. Grands, ils s'en souviendront, non ?

3 commentaires:

Banned Damned a dit…

"une fois grands ils s'en souviendront" en effet, c'est le but.

elle veut voir les enfants pour leur bourrer le crâne. Si les enfants doivent être surveillés par des services sociaux, eh bien on fera venir les service sociaux Mme Rowe! retournez donc vous occuper de votre premier chèque et puis svp ne revenez plus ... sur les promesses que vous avez déjà vendues!

et si vous avez encore une nouvelle idée la semaine prochaine, eh bien restez chez vous et gardez la pour vous. ciao

SANSVOIX a dit…

"L'argent appelle l'argent" !(Mounka PAMELO).

Debbie ROWE en a déjà snifé l'odeur et goûté la saveur.....alors !

ASV

SANSVOIX a dit…

"une fois grands ils s'en souviendront"

"...Cette chère maman qui nous vendait et par moult astuces nous récupérait pour nous vendre de nouveau, toujours au gré de ses dépenses du moment...", constateront-ils, peut-être les chers enfants JACKSON...

Enfants JACKSON dont DEBBIE ROWE n'aurait eu comme tâche qu'à les garder dans une poche à la kangourou, le temps de la gestation et après de les remettre moyennant espèces sonnantes et trebuchantes à Michael JACKSON.

Le monde serait-il devenu fou ?

ASV