vendredi 17 juillet 2009

LA MAFIA VIENT D'EN HAUT A.....L'ELYSEE.


Nous dénoncions, avec quelques blogueurs comme Alert2neg, que les nombreux sondages inutiles de la tristement célèbre OpinionWay étaient louches. Nous avions raison. Aujourd'hui, avec stupeur, on constate que LCI et le Figaro, associés à cette mafia orchestrée par l'Elysée, sont de connivences. Une vraie honte dans une République qui se dit démocratique.

Plus d'1,5 millions d'euros de frais financé par l'Elysée, l'argent du contribuable, pour nous annoncer que s'il y a "une élection aujourd'hui en France, Sarkozy l'emporterait sur Royal et les autres", ou encore la dernière filouterie selon laquelle, l'homme du FMI pour qui vous devez planquer vos filles et vos femmes quand il passe dans les parages, serait "le candidat le plus sérieux face à Sarkozy".

OpinionWay ou Anti-SégolèneWay ? C'est à eux de choisir. Grandeur et décadence comme le dirait l'autre ? Mais, surtout, décadence.

5 commentaires:

goc a dit…

Salut AJM

une petite info que j'ai trouvé chez Télé Satellite
http://www.telesatellite.com/actu/tp.asp/tp/35830

extrait:
Télé 7 Jours publie aujourd'hui une enquête Opinion Way réalisée les 1er et 2 juillet 2009 auprès de 1009 personnes de 18 ans et plus, sur les chaînes et programmes dont les Français sont les plus satisfaits et dont NPA Conseil a assuré la conception.France 2 et France 3 occupent la 1ère place ex aequo de ce classement avec 79% de satisfaction, devant M6 (73%), ARTE (68%), France 5 (65%) et TF1 (6ème avec 59%).

moi je serais le service publique, je m'inquietrais d'un coup bas en preparation. Nabot 1er qui passe la pommade a France2/France3, ça cache quelque chose

goc a dit…

En passant, sur le meme site, une autre info qui ne manque pas de sel

Le nouveau PDG de Radio France Jean-Luc Hees a nommé le journaliste Bertrand Vannier "conseiller éditorial auprès de la présidence", et Bruno Patino, directeur de France Culture, "conseiller spécial pour la stratégie numérique".

on croit rever: sarko va meme faire les programmes de France Inter. il est completement a la masse, ce nabot

on va finir par regretter la periode ou Pierrefitte avait une ligne directe avec le patron de la RTF

Allain Jules a dit…

Goc,

Merci pour ces infos. Je vais les exploiter en temps normal.

Jacques a dit…

On peut lire aussi:

http://lamauragne.blog.lemonde.fr/2009/07/18/mme-royal-avait-egalement-raison-sur-opinion-way/

Bien cordialement,

jf.

goc a dit…

AJM

concernant l'info sur Radio-France, je voudrais juste ajouter quelques precisions

certainement que le terme "President" voulais designer le president de Radio-France, mais:

1 - Pourquoi cette ambiguité?, est-ce qu'on prepare les gens a avoir une relation etroite entre la redaction et le president, ce qui est plutot nouveau, et cela defini de nouvelles relation entre journaliste et pdg (bonjour les conflits futurs)


2 - Dans le secteur privé, le president est le representant du veritable proprietaire, l'ensemble des actionnaires chapeauté par le conseil d'administration. Ce sont eux qui choisissent le PDG. Dans le cas de la radio et tv publique, c'est dorenavant le president de la republique qui choisi celui de la radio, et donc ce dernier n'a de compte a rendre qu'au president de la republique. Ce qui fait qu'il y a lien etroit entre sarko et la redaction, via un seul interlocuteur qui, connaissant l'ego du nabot, ne serait qu'un simple standardiste

Donc quand Hees choisi d'utiliser le terme de "conseiller editorial aupres de la presidence", il est clair qu'il designe le vrai decideur, celui qui sera a l'elysée et non a la maison de la radio