lundi 31 août 2009

ESBROUFE ET TENTATIVE DE MENSONGE SUR LE SCRUTIN GABONAIS.


Comme à l'accoutumée, l'Afrique a habitué tous les observateurs à toujours voir les principaux candidats des élections présidentielles proclamer leur victoire,. surtout, avant même que ceux-ci ne soient officiels. C'est le mal africain, une tentative de faire dire et croire que sa victoire a été volée.

Au Gabon, le premier à lancer les "hostilités" est André Mba Obame, l'ex-ministre de l'Intérieur. Dans une déclaration hallucinante, il dit qu'il faut un miracle pour qu'il soit rejoint en tête du scrutin. Après lui, Pierre Mamboundou a aussi déclaré sa victoire, insistant même qu'il avait remporté 7 provinces sur les 9 que compte le Gabon. effectivement, en se basant sur.....rien et/ou le ouï-dire de ses partisans. De peur de perdre la face, le favori, Ali Bongo Ondimba vient lui aussi d'annoncer sa victoire.

Alors même que le ministère de l'Intérieur et la Commission électorale autonome et permanente (Cénap) co-organisateurs du scrutin gabonais insistent sur le fait que les résultats finaux ne peuvent être effectifs que d'ici mardi avec beaucoup de chance mais plutôt mercredi, il y a de quoi se poser des questions sur les motivations des principaux candidats.

Et par conséquent, c'est la confusion totale. C'est chacun qui crie victoire et ainsi poussera ses partisans à manifester en sa faveur, estimant bien sûr qu'il a été floué. Pauvre Afrique !

2 commentaires:

Anonyme a dit…

ali bongo est le candidat de la France et ses allies, il sera donc president, la France et ses alliés n'ont pas sorti ce bon a rien pr qu'il se fasse battre...

tt l'monde là bas savait qu'apres les elections, immediatement des pb surviendraient...

il sera president ce bon a rien, c'est TOTAL qui le dit

strym.

Anonyme a dit…

ELF voulais je dire plutot que TOTAL...

strym.