lundi 3 août 2009

FLORENCE REISS...ESPIONNE PAS ESPIONNE ?


Quand le procès de Florence Reiss commencera, vous verrez les cris d'orfraie qu'enverront les autorités françaises en omettant quelque chose d'essentiel.


Les journalistes aussi rentreront dans la danse, sans eux aussi dire certaines vérités dérangeantes. Nous vous les donnons et, nos prévisions vont s'avérer vraies, même si cette personne que nous n'accusons pas d'espionnage est libérée.


Les Iraniens ont bien raison de se méfier d'une personne au cursus scolaire bizarre et surtout dont la logique laisse à désirer. Clotilde Reiss est-elle espionne ou pas ? Pourquoi assistait-elle à des manifestations pro-Moussavi ? pourquoi devient-elle "lectrice de français" ?


- Le père de Clotilde Reiss travaille au Commissariat à l'Energie Atomique (CEA).


- Clotilde Reiss, titulaire d'une licence en histoire a fait finalement Science Po, avait fait un stage en Iran il y a deux ans pour le compte de la CEA. Elle rend un rapport sur le nucléaire iranien. Etonnant pour une non-scientifique.


- Clotilde Reiss se retrouve aujourd'hui en Iran en tant que "lectrice de français" à l'Université d'Ispahan, siège d'un des centrales nucléaire iranienne. Fait troublant. Pourquoi l'Iran ?


Je mets ma main au feu que personne n'en parlera et ça me vaudra des accusations du type: anti-français et tutti quanti mais, seule la vérité m'importe...et je ferme ainsi les commentaires à la demande du propriétaire du blog.



PARALLAX