lundi 28 septembre 2009

Liberez Roman Polanski !

http://manolomen.com/images/roman-polanski-in-wing-collar.jpg

Ah, oui, nous sommes tous des Roman Polanski......dans ton c***!

- le viol est un crime: on s'en fout ! En France, la législation interdit les rapports sexuels avec un mineur de moins de 15 ans. C'est de la pédophilie. Polanski a osé une fillette de ...13 ans.


- La drogue est illicite: on s'en contrefiche ! Les effets des drogues sont qualifiés de psychotrope ; ils peuvent modifier l'esprit, la volonté, le jugement, etc. Donc, ceci amène une personne à avoir un comportement récréatif, passez-moi l'expression.


- Boire est dangereux pour la santé et faire boire un mineur est répréhensible: ça n'est pas grave. Roman Polanski l'a fait mais, il mérite l'absolution selon la France et la Pologne.

C'est simplement pathétique. On se souvient du cas Cesare Battisti que le même gouvernement qui réclame aujourd'hui la clémence des autorités suisses qui ont mis sous les verrous le très grand réalisateur en attendant les 40 jours nécessaires pour que les États-Unis demandent son extradition.

La loi c'est la loi sinon, ce n'est pas parce que la victime elle-même demande la fin des poursuites sur son agresseur qu'il faut faire table rase sur un crime honteux. Évidemment, je n'ai rien contre le quidam mais, l'intérêt de ce billet est de mettre en évidence les incohérences des autorités françaises qui auraient mieux fait de se taire et d'œuvrer en coulisses.

Le mal est fait et c'est contreproductif.

Aujourd'hui, à Washington, le nouveau régime n'est pas complaisant alors n'osez pas nous parler du soi-disant Procureur qui aurait harcelé Roman Polanski.

D'abord, quand on sait qu'on est non-coupable, on ne prend pas la poudre d'escampette. Quand à ce qui est mentionné au-dessus, on peut comprendre tous ces mamamouchis du droit à double vitesse car, la fillette violée n'était pas la leur of course.

Si vous leur posez la question suivante: qui peut accepter qu'on fasse ça à sa fille ? Ils se lanceront dans de vains discours usant de tous les subterfuges possibles. Certains aujourd'hui critiquent la Suisse qui n'a fait qu'appliquer la loi et peu importe le fait que le monsieur ait un chalet chez eux, les temps ont changé. Vont-ils le comprendre ?


16 commentaires:

bobcrane a dit…

rien à dire de plus , 100% d'accord!

Anonyme a dit…

Même pas honte !

Ces gens sont fous de défendre un pédophile.

Anonyme a dit…

Je reste estomaqué que la mouvance UMP avec à sa tête Sarkozy ne s'inquiète publiquement que de causes strictement non méritoires. Je m'explique: on a vu le président de la République aller repécher des pratiquants de la traite négrière en Afrique (Arche de Zoé), une espionne en Iran (Clothilde Reis), une kidnappeuse au Mexique (Florence Cassez) et maintenant un pédophile en Suisse !!!

Alors que, par exemple, un innoncent jeune homme, Salah Hamouri, croupit dans une taule israélienne depuis 4 ans et que personne n'a bougé son cul pour lui. Personne au sein de l'Etat, s'entend.

Il faut dire tout de même que c'est bien un pédophile qui est le patron du troisième parti politique de France et qu'il déjeune à l'occasion à l'Elysée avec son copain le président...

Il faut dire aussi qu'un autre pédophile, Polac, avait pignon sur rue, si je puis dire, dans l'émission de Laurent Ruquier...

Vive l'UMPédophile !!!

Quand j'entends un ministre de la République exprimer son "indignation" (Kouchner) sous prétexte que le pédophile en question est un homme de talent, un homme "reconnu en France et en Suisse", les bras m'en tombent. Suffit-il donc d'avoir un nom pour échapper à la conséquences de ses actes et à la justice ? Il semblerait que oui aux dires de ces ministres (en mal de fillettes à violer sûrement)...

Un autre ministre, de la Culture celui-là, estime la chose "injuste" !! Et tous les cultureux de se "mobiliser" pour sauver un pédophile !!! Quelle honte ! Et quelle "culture" !!!

En France, la loi prévoit une peine d'emprisonnement pour le téléchargement de la musique, mais ces mêmes personnes qui ont planché sur ce projet de loi estiment qu'un pédophile n'a pas besoin d'être jugé ni de purger sa peine... Jusqu'où va t-on descendre ?

Des enfants de 13 ans en France peuvent maintenant être responsables pénalement, c'est-à-dire aller en taule comme les grands, mais quand on les viole, de toute évidence, leur bourreaux, eux, peuvent grâce à l'appui de toute la classe politique et culturelle française espérer échapper à la peine méritée.

Je suis pantois.

eonimon a dit…

Encore une preuve de la politique people qui sous couvert de défense de la culture bafoue la justice et la loi démocratique, deux poids deux mesures encore et encore.

SANSVOIX a dit…

Cet article est convainquant !

Eh oui, l'herbe est toujours plus tendre de l'autre côté de la montagne et l'on peut y aller la brouter, à la seule condition qu'elle ne soit pas la nôtre.

Bien vu !

Un viol et un crime et un crime, en principe, est imprescriptible dans le temps.

On peut pardonner mais après avoir jugé et condamné !

ASV

Anonyme a dit…

condamné et recherché par les usa pr viol, et oscarisé pr "le pianiste"...

que d'hypocrisie...

strym.

Allain Jules a dit…

Bonsoir à tous !

Encore une fois, je crois que ces gens se moquent des autres. Ils nous croient aussi cons que ça ?

Anonyme a dit…

Au fait, je ne suis pas très cinéphile. Je me demande quels genres de film a produit ce monsieur Polanski?

Est-ce lui, son personnage ou ces films que l'on veut protéger ?

Quelqu'uun peut-il m'éclairer ?

Dracula a dit…

Qui se permet de dire, d'écrire et de propager ( tiens çà fait propaganda ... çà, non ?!) que Polanski avait violé une adolescente de 13a ? QUI ECRIT CELA ? QUEL IMBECILE SE PERMET DE DIRE CELA ? S'ila eu des relations sexuelles avec cette jeune fille, elles étaient certes illégales mais consenties, et furent même dûment répétées. Et l'adolescente a demandée 7 fois à l'attorney general de clore le dossier sans succès. L'état poursuit de son chef. Mais l'imbécile qui écrit cela et les journalistes qui omettent exprès de dire la stricte vérité, ( moins scoopante que la simple relation des faits) devraient surtout vérifier quelle est et était l'implication du Gouverneur de l'Etat qui a désiré poursuivre de son chef Monsieur Polanski, implication dans l'affaire Sharon Tate et dans le procès Charles Manson. Ca, c'est du journalisme .

Anonyme a dit…

Un gouvernement de racailles qui soutien un pédophile.Bande de pourris que vous etes .Polansky devrait-etre grassié et Dieudonné condamné à 1 an de prison avec sursis et 20000 euros d'amende pour avoir invité un négationiste au Zenith .Mais ou va ce pays sous l'ère Sarkozy.

Anonyme a dit…

A Dracula,

Une jeune fille de 13 ans, peut-on sérieusuement dire qu'elle est consentante face à un homme célèbre agé de 43 ans? C'est là tout l'intérêt de la loi contre la pédophilie: protéger les enfants contre les abus d'autorité par subjugation

Monsieur Polanski a reconnu avoir administré de la drogue et de l'alcool à cette jeune fille de 13 ans: pourquoi administré cela à une jeune fille de 13 ans consentante ?

Quelle est votre réaction quand ,après une "tournante", des jeunes gens affirment que la fille, du même age qu'eux, était consentante?

Ne faites vous pas partie des gens qui disent que si on n'a rien à se reprocher, on ne fuit pas la police ?

Rappelez-vous comment les médias ont accusé Michael Jackson, même après que l'on ait révélé qu'il n'a pas eu de rapport sexuel, mais que c'étaient des opérations de gens avides d'argent.

Mais quel est l'impact de son arrestation et de sa culpabilité sur les films qu'il a réalisés ?
Pourquoi des gens comme BHL ou Kouchner le défendent "parce que c'est un grand cinéaste reconnu dans le monde entier" ?

Anonyme a dit…

Daniel Cohn-Bendit lache Polanski

Le Figaro, AFP 29/09/2009

Polanski : "il y a eu viol" (Cohn-Bendit)
AFP
29/09/2009 | Mise à jour : 10:38 | Commentaires 10 | Ajouter à ma sélection
Daniel Cohn-Bendit a estimé aujourd'hui que l'affaire Polanski était un "problème de justice". "C'est une des histoires les plus dures puisque c'est vrai qu'il y a eu viol sur une jeune fille de 13 ans qui elle-même dit : 'j'ai pas porté plainte' et à un moment elle dit 'j'ai reçu beaucoup d'argent'", a déclaré l'eurodéputé sur Europe 1.

"C'est un problème de justice et je trouve qu'un ministre de la Culture, même s'il s'appelle Mitterrand, devrait dire : j'attends de voir les dossiers", a ajouté l'ancien leader de mai 68 prenant le contre-pied des nombreux soutiens en France apportés au réalisateur, y compris au sein du gouvernement et de la majorité.

Daniel Cohn-Bendit a été mis en cause, pendant la campagne des élections européennes, par le président du MoDem François Bayrou pour des écrits controversés sur la sexualité des enfants dans un ouvrage paru en 1975.

Anonyme a dit…

KOUCHNER défend un ami au nom de la FRANCE, c'est grâve, surtout que l'ami en question a drogué une gamine de 13 ans pour la violer, et s'est enfui des USA pour ne pas se faire juger.

Selon les correspondants US du FIGARO, la famille de la victime aurait touché une forte somme d'argent pour éviter le procès et n'attend donc rien de plus. Mais la victime n'a jamais remis en question l'authenticité de ses déclarations.

KOUCHNER n'a pas à parler au nom de la FRANCE sur cette affaire, qu'il demande au CRIF d'intervenir s'il le souhaite mais la FRANCE n'a pas à cautionner les actes de POLANSKI.

SANSVOIX a dit…

@ DRACULA,

Peut se porter partie civile, la victime, certes ,mais la société aussi peut ester en justice.

Si la victime se désiste et pardonne, rien n'oblige à la société de la suivre dans son désistement et dans son pardon.

La société peut juger et pardonner plus tard si elle en a envie !

Dès l'âge de 18 ans, pour tout un chacun (fille ou garçon), LEGALEMENT, la différence d'âge ne joue plus pour copuler autant qu'on veut et avec qui l'on veut (fille de 18 ans et un vieux de 80 ans s'il le peut encore, le pauvre vieux !).

A 43 ans notre cinéaste populaire et adulé n'avait donc vu aucune fille de 18 ans ?

ASV

Anonyme a dit…

IL faut le liberé la fille étèais consentante oui ou non, elle mème demende l'abandon des prodèdures.

Anonyme a dit…

Bonjours

Ce que j'entends et lis sur cette histoire me fait rire. Tant d'hypocrisies. Je m'explique

En France dans ce temps-là, on laissait toutes sortes de crimes qu'aujourdhui, on enfermerait pour 30 ans. On fermait les yeux sur les pédophiles (le nom déjà n'était pas inventé), donc, pretres, pères oncles, beau pères
assisants et employés de toutes sortes qui travaillaient avec les mineurs. Je pourrais vous raconter des histoires, juste les quelques-unes dans mon petit monde.. C'était 'normale'. Mais meme si ce n'était pas 'normale', ceux qui savaient ne disaient rien.

Comme pour les abus sur les femmes, le viole, ça n'existait pas, car aucune femme s'en plaignait, et dans les mariages c'était normale, comme les femmes battues, aucune police ne se serait déplacée pour une femme maltraité et à peine pour un enfant maltraité, et jamais pour un animale.. C'est pour dire que jusqu'à TRES recemment en France, tout 'ça' était poussé sous le tapis social.

En plus, il faut savoir vous les jeunes, que dans ces années-là, c'était la 'libération' des moeurs, c'était la libération des religions, et le 'tout permi', c'était une réaction aux société jusqu'à là régis par la puritanisme ou le catholocisme n'importe, mais le 'peché' chrétien qui empechait toute vie sexuelle avant le mariage, avant 21 ans etc. C'était l'époque 'flower people' où la musique et les drogues douces et LSD faisaient partie de la vie. Le sexe était libéré et que ça soit une fille de 13 ans qui voulait se faire passer pour 16 ans ou plus, c'était probablement un but de 'libération' pour cette fille.

Enfin, meme si ce n'était pas le cas, il faut au moins savoir que les lois aujourd'hui n'existaient pas ou très peu appliquées à l'époque.

Mais, j'arrive à l'autre fait, que j'ai lu sur ce cas. Il est écrit sur certains articles que Polanski a admis les relations, et en échange (qui est tout à fait normale selon la loi américaine, qui est en question ici), il a été condamné à 90 jours de prison AVEC L'OBLIGATION DE DEPORTATION par la suite. Pendant ce temps il devait subir une évaluation psychiatrique pour savoir s'il était responsable etc. Les psychiatres l'ont examiné et l'ont proclamé libre après 30 jours car il n'était pas pret à recommencer. Mais le juge l' condamné à faire les 90 jours et c'est LA où il a pris peur et il s'est enfuie.

Je ne connais pas les détails mais, déjà je ne comprends pas comment on peut harceler quelqu'un pendant 30 ans pour fuite uniquement pour 45 jour de prison ??!!!!!

Si quelqu'un peut expliquer ça, j'aimerais bien comprendre, au lieu de lire tous les bien pensants, qui tout d'un coup trouve une raison de condamner quelqu'un selon leur petite morale étroite et surtout historiquement ignorante.