lundi 12 octobre 2009

Affaires Mitterrand: vous êtes tous des "frontistes".

Si l’on en croit la dialectique mortifère de l’UMP, de quelques amis du ministre de la Culture et d’une petite caste de journaliste très spéciaux – spécimen en voie de propagation hexagonale malsaine-, il y a 74% de "frontistes". Toute honte bue, dans une communication à faire pâlir d’envie Goebbels coincé à vie dans son sacro-saint sépulcre orné de croix gammées, l’affaire ou les affaires Mitterrand c’est “shut up and drive” (fermez-la et circulez) comme le chante la jeune Rihanna.

Eric Besson, le premier ministrable selon une rumeur persistante a profité de la division des socialistes, pour déclarer que Benoit Hamon était passé de porte-parole du Parti socialiste à porte-parole de Marine Le Pen. Quelle hypocrisie ! Fichtre. Portez des œillères, devenez autistes de circonstance, défendez l’indéfendable et culpabilisez sans vergogne ceux qui ne pensent pas comme vous. Le larmoyant et pitoyable logos insupportable pour les mères d’enfants, pour les condamnés “pour un oui ou pour un non”, pour le citoyen lambda choque de plus en plus. Il ne s’agit nullement d’un retour de l’ordre moral ou d’inquisition.

Le contre-feux insipide qui achèvera ceux qui, depuis 2007, ont fait leur lit sur les idées du Front national est entrain de se mettre en place. Et, si nous nous évertuons à l’énumération non exhaustive entre les vocables empruntés au parti d’extrême droite et la mise en place effective de leurs idées, vous serez plutôt abasourdis. Il sera bien évidemment difficile d’égrener tout le chapelet. D’autant plus que, nos aboyeurs professionnels feraient mieux d’enlever la poutre qu’ils ont dans les yeux, devrais-je dire, avec tout le respect que je vous dois, la merde dans les yeux ?

Les “qui” ont honteusement parlé de l’identité nationale lors de la campagne électorale de 2007, reprenant une idée du Front national ? Les “qui” ont poussé leur logique morbide en créant un ministère de l’identité nationale, rappelant les années sombres d’une certaine France ? Et, les “qui” appliquent sans vergogne les recommandations du parti de Jean-Marie Le Pen en renvoyant les “étrangers” chez eux, Afghans soient-ils ? De qui se moque-t-on ?

D’une question de bon sens il me semble, aujourd’hui, déclinée en affaire politico-hypocrite où, la tambouille concoctée ne peut tromper personne, l’UMP joue le beau rôle. Un rôle aussi ridicule qu’alarmant mettant en exergue de pseudo vierges effarouchées, cruels, mesquins, menteurs et manipulateurs qui ne servent que leurs intérêts. Le peuple ? De la populace à leurs yeux. “Circulez y’a rien à voir” ou, si vous insistez un peu trop, le pacse médiatico-mensonger avec le FN devient la couronne à vous, affublée.

Diam's aurait adopté la burqa>>>> Allain Jules



Aucun commentaire: