mercredi 18 novembre 2009

Le mensonge en politique: Vincent Peillon.



3 commentaires:

SANSVOIX a dit…

Camarade Peillon, ça , ce n'est pas fait pour réhausser l'image de l'homme politique.

Mais, faire de la politique reste un acte noble !

ASV

SANSVOIX a dit…

Le camarade Peillon ne s'attendait pas à la rapide réaction de SEGOLENE de le virer de son Courant «Espoir à Gauche".

Et voilà qu’il invite SEGOLENE à revenir à la raison, sous prétexte "qu'on ne vire pas de gens comme ça"...

Oh oh, mais lui Peillon de quel droit s'était-il permis de ne pas accepter SEGOLENE à une des réunion d'une section de son courant ?

Cela crédite la thèse selon laquelle, Peillon se préparait à ravir à SEGOLENE la direction du courant "Espoir à Gauche"

Donc la décision de SEGOLENE de le virer de la direction de ce courant et en la confiant à trois personnes dont BIANCO est logique et politiquement compréhensible.

Les caciques socialistes veulent s’amuser en faisant de la Présidente du Poitou-Charentes leur souffre-douleur, comme à l’UMP, à l’Elysée et au Gouvernement ils font de RAMA YADE.

ASV

gallipierre a dit…

gallipierre
Le PS se déchire, les éléphants se trompent, qui va diriger la meute? Je propse aux ^rochains rassenbelemnts PS de lacher des souris;
Souris? lesquelles,? Mme ROYAL telle la fée de cendrillon? Mme AUBRY, plus épaisse mais plus mûre?
Comme dans le conte, il y a les laquais, Peillon en laquet jaloux,le gros chat FABIUS, le garde dut trésor DSK, le vieux aux archives ROCARD
Le fournisseur de blé aux rongeurs, KOUCHNER
La fée BACHELOT qui nous guérit de tout
Mais y a aussi autant de marchands de bonheur au PS
Ils devraient tous aller, marchands de PS ou d'UMP sur des marchés de Provence
Royal vend des croutons
Peillon bouffe les croutons
DSK vend des ronds
Fabius fait des bonds
Aubry tourne en rond
Hollande se fait du mourron
mais pendant ce temps
C'est pour les UMPétants
le temps des vaccinations
bachelot vaccine à fond
mais la Grippe U M P
Peut on se vacciner
Un président virus mutant
Un Président s'enrichissant
Un Président bien négligent
face à un peuple mourrant
Un Président omniprésent
mais pas omnipotent
plutot un Président paralysant
le vie d'un pays décadent