vendredi 29 janvier 2010

Affaire George Frêche: le vaudeville hypocrite et pervers.

Parfois, c’est comme ça. On a envie de rendre hommage au père de « L’attrape-coeurs » JD Salinger, de notre adolescence aussi, mort hier, mais, l’information à flux tendu vous rattrape et, vous vous retrouvez dans un suivisme abscons et parlez aussi de George Frêche, le franc-tireur qui prouve encore une fois qu’il est coutumier de prouesses verbales qui éclipsent même la chronique d’une victoire annoncée de Dominique de Villepin sur son ennemi héréditaire, Nicolas Sarkozy. Hélas, les disciples d’Arthur Schopenhauer, ces ayatollahs de la bien-pensance font d’un épiphénomène, une affaire nationale. Une querelle d’homme à hommes devient le débat sur l’identité de Laurent Fabius. Ambiance.

Lire la suite

Aucun commentaire: