vendredi 26 février 2010

PATRICK DEVEDJIAN : "VINCENT PEILLON M'A TUER"

Il est de notoriété publique que le ministre français de la relance Patrick Devedjian, d’origine turco-arménienne, comme on aime si bien rappeler les origines des enfants d’immigrés du Maghreb ou d’Afrique sub-saharienne, fut un ancien de l’extrême-droite la plus crasse qui soit, le groupuscule Occident. Mais, quand il s’agit de parler d’Ali Soumaré, malgré le fait que les élus val d’oisiens de droite se soient largement trompés, pour minorer leur bévue, la presse envoie un message subliminal en rappelant les origines maliennes d’Ali Soumaré, pour détourner le vote des Régionales.

Hier, sur LCI, l’eurodéputé socialiste dans l’émission « Politiquement show », de l’excellent Michel Fields n’a fait que lire l’article en dessous. Alors, porter plainte pour diffamation est risible. Un vrai poker menteur pour tromper les nigauds alors que Var Matin, anciennement Le Petit Varois atteste que ce document n’est pas un faux, comme je le révélais ici même le 19 décembre dernier.

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)


1 commentaire:

Anonyme a dit…

Eh hop dans la tronche des crapules et rappetoux de L'ump.