mardi 9 mars 2010

ERIC ZEMMOUR OU LA NEGROPHOBIE EN CHANTANT

2 commentaires:

Anonyme a dit…

il perd vite le controle votre Zemour!

Bravo Allain Jules, ton Blog est super

Htp

SANSVOIX a dit…

C'est très bien Mlle Rhokaya DIALLO, c'est très bien !.

Monsieur Zemour, il ne voit pas que du côté de la rue du Rosier (Paris), c'est communautaire Que du côté de la rue du Pelikan à Anvers (Belgique) , c’est aussi communautaire.

Il parle de l’ « halalisation de la France » et imaginons qu’il y ait un Français qui parlerait de la « cacherisation de la France» !?!

La communautarisation des Asiatique, il semble « déplorer », mais la communautarisation des Africains et des Arabes, il donne l’impression de l’exécrer.

Monsieur Zemour n’a pas le courage de son racisme, incapable de dire simplement qu’il n’aime pas les Noirs comme si les Noirs ne le remarquaient pas !

Formidable Mlle Rokhaya, quel calme quelle maîtrise, alors que son interlocuteur ne fait que s’énerver !

Quant aux prénoms de Rokhaya et autres Aminata ce sont les prénoms et mêmes certains noms vus comme exotiques aujourd'hui, ils feront partie intégrante du patrimoine français, comme le sont aujourd’hui les Poniatowski et autres Birenbaum.

Français de tous les cons du monde, continuez à donner de jolis noms et prénoms à vos enfants, ils sont une partie du patrimoine français de l'Avenir, n'en déplaise à tous les Zemour de par le monde !

Hier encore, jusqu’au 1er Janvier 2005, en France, seul le Père pouvait donner son nom aux enfants, aujourd’hui, la Maman aussi…Le temps avance et change, des Zemour s’acharneraient à l’arrêter, mais il ne s’arrêtera pas !