lundi 12 juillet 2010

RAPPORT DE L'IGF OU COMMENT BLANCHIR ERIC WOERTH PAR FRANCOIS BAROIN

Qui peut encore croire aux dénégations d'Eric Woerth ? Il faut être pour cela, simplement, d'une mauvaise foi abyssale.

Aucun commentaire: