jeudi 26 août 2010

Allain Jules, l'homme à abattre.

Ô mes aïeux !
Nègre je suis, Nègre je resterai. Juif je suis, Juif je resterai, malgré les élucubrations des négrophobes. Je découvre que les petites frappes racistes continuent leurs basses besognes pour tenter de me décrédibiliser ici et là, en m’accusant de tous les maux de la terre. Ô sacrilège !
Ah, je suis passé hier matin sur AgoraVox. Epoustouflant. J’ai commis un article ou plutôt traduit un article qui a fait couler beaucoup d’encre, de haine, de jalousie et de salive avant-hier.

Aucun commentaire: