mercredi 15 septembre 2010

BESSON ET LELLOUCHE DANS UN BATEAU QUI TANGUE

Viviane Reding a déclaré lundi: "J'ai été personnellement interpellée par des circonstances qui donnent l'impression que des personnes sont renvoyées d'un Etat membre (de l'UE) juste parce qu'elles appartiennent à une certaine minorité ethnique. Je pensais que l'Europe ne serait plus le témoin de ce genre de situation après la Deuxième Guerre mondiale."

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Interrogé sur ce sujet ce mercredi matin, Eric Besson a jugé la comparaison entre la politique voulue par Nicolas Sarkozy et "la Deuxième Guerre mondiale" "à la fois choquante, anachronique et procède d'amalgames". Quant au secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, Pierre Lellouche, il a déclaré: "Je ne peux pas laisser Mme Reding dire que la France de 2010, c'est la France de Vichy: Roissy n'est pas Drancy (...) Ce genre de dérapage n'est pas convenable" a-t-il déclaré, avant d'ajouter: "Ce n'est pas comme cela que l'on s'adresse à un grand Etat". Donc un grand Etat a le droit de faire n'importe quoi ? Ne pas reconnaître ses fautes c'est énorme.





Aucun commentaire: