jeudi 23 septembre 2010

Nicolas Sarkozy: une honte française.

Les langues se délient…enfin. C’est presque la fin de la pensée molle et le début d’une prise de conscience effective. L’Homme français est-il enfin entrain de se réhabiliter, de prendre conscience de ses valeurs morales et de ses capacités intellectuelles en se réappropriant sa Constitution sans cesse violée ? A part Ségolène Royal et quelques uns à gauche qui n’hésitent plus à parler d’une vichysation des esprits gouvernementaux, à l’exemple d’un Emmanuel Todd qui a enfoncé le clou, de façon « très violente » disent les zélateurs sarkozystes chez l’anticonformiste Taddeï.

Aucun commentaire: