vendredi 4 février 2011

Donald Rumsfeld: le retour d’un criminel.

Dans son autobiographie à paraître mardi prochain, l’un des faucons et néo-cons en chef, Donald Rumsfeld, boucher de Bagdad qui mérite plus que d’autres la CPI, se raconte. Il va faire pleurer dans les chaumières sans doute, avec son pavé de 800 pages. L’ancien patron du Pentagone déclare tout de go, que George Bush l’a appelé dans son bureau deux semaines après les attentats du 9 / 11, pour lui dire de commencer à mettre sur pied, des plans pour attaquer l’Irak. Les bonnes feuilles sont tirées du New York Times et du Washington Post. Ambiance.

Aucun commentaire: